Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 1)

En savoir plus

SPORT

Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

© Toshifumi Kitamura, AFP | Nouveau leader du championnat du monde, Lewis Hamilton célèbre sa victoire avec le champion en titre Sebastian Vettel.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2014

Lewis Hamilton a profité de l’abandon de Nico Rosberg pour s’imposer facilement, dimanche, lors du Grand Prix de Singapour et s’emparer du même coup de la tête du classement devant son coéquipier chez Mercedes.

Coup de théâtre en Formule 1 : Nico Rosberg a perdu la tête du classement des pilotes au bénéfice de son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton. Le Britannique a remporté, dimanche 21 septembre, le Grand Prix de Singapour, profitant de l’abandon de Nico Rosberg en début de course.

Parti en pole position, le champion du monde 2008 a dominé de bout en bout la course en nocturne sur le spectaculaire circuit de Marina Bay. Parti en pole position, il a réussi une course sans faute. De quoi terminer avec 13 secondes d'avance sur le quadruple champion du monde en titre, Sebastian Vettel (Red Bull), qui restait sur trois victoires d'affilée dans les rues de Singapour.

Le podium est complété par l'autre pilote Red Bull, Daniel Ricciardo. Fernando Alonso (Ferrari), auteur d'un départ fantastique, a échoué au pied du podium  Il a devancé son ex-coéquipier Felipe Massa (Williams), 5e, et le Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), 6e grâce à une fin de course fantastique. La course n’a été interrompue qu'une seule fois par la voiture de sécurité, du 31e au 37e tour, le temps pour les commissaires de ramasser des débris sur la piste.

La saison est relancée

Les ennuis ont commencé avant même le début de la course pour Nico Rosberg, victime de problèmes électroniques. Il a été obligé de changer de volant après le tour de chauffe. Le pilote allemand, jusque-là en tête du classement des pilotes, a dû céder sa deuxième place sur la grille de départ et s’élancer depuis les stands. Il a finalement abandonné au 15e tour, expliquant au micro de Canal plus : "La fiabilité, c’est quelque chose qu’il faut qu’on améliore".

C'est la 29e victoire de la carrière de Hamilton en F1, dont sept cette année et deux d'affilée, puisqu'il venait de gagner à Monza.  "La nuit dernière, j'ai rêvé que ça se passerait comme ça, mais vous savez bien que les rêves ne se réalisent pas toujours", a réagi Hamilton, sans oublier de remercier son équipe pour "tout le travail déjà effectué cette année".

Lui qui avait 29 points de retard sur Rosberg après l'accrochage de Spa, fin août, en a désormais trois d'avance, exactement le même écart qu'après le GP d'Espagne, en mai. Il reste cinq Grands Prix à disputer dont la grande finale d'Abou Dhabi, fin novembre, qui comptera double (50 points au vainqueur). La saison de F1 est totalement relancée.

Avec AFP

Première publication : 21/09/2014

  • FORMULE 1

    Nico Rosberg vainqueur du Grand Prix d'Autriche

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Formule 1 : Nico Rosberg remporte le Grand Prix de Monaco

    En savoir plus

  • SUISSE

    Michael Schumacher quitte l'hôpital de Lausanne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)