Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

FRANCE

Le terroriste Carlos renvoyé devant les assises de Paris

© Bertrand Guay, AFP | Carlos au Palais de justice de Paris, en décembre 2013.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/10/2014

Figure du terrorisme international des années 70 et 80, Carlos sera jugé pour l'attentat contre le drugstore Saint-Germain qui avait fait deux morts et 34 blessés en septembre 1974, à Paris. Le Vénézuélien est incarcéré en France depuis vingt ans.

Quarante ans après les faits, Carlos, de son vrai nom llich Ramirez Sanchez, sera jugé pour l'attentat commis contre le drugstore Saint-Germain en septembre 1974 à Paris. La juge antiterroriste Jeanne Duyé a en effet signé, vendredi 3 octobre, son ordonnance de mise en accusation devant la cour d'assises spéciale de Paris. 

Âgé aujourd'hui de 64 ans, Carlos devra répondre de plusieurs chefs d'inculpation, dont celui de meurtres avec préméditation. La juge a estimé que ces faits constituaient des actes de terrorisme. Le 15 septembre 1974, une grenade avait été lancée peu après 17h00 dans l'enceinte du "Drugstore Publicis", situé à l'angle du boulevard Saint-Germain et de la rue de Rennes, dans le VIe arrondissement de Paris. L'attentat avait fait deux morts et 34 blessés.

En 1983, l'enquête a débouché sur un premier non-lieu mais a été rouverte en 1995 après l'arrestation de Carlos par la police française, au Soudan, en 1994. Il a été mis en examen dans ce dossier en 1996 par le juge Jean-Louis Bruguière. Le Vénézuélien est incarcéré en France depuis 20 ans.

En 1999, un non-lieu avait été ordonné pour Carlos, mais cette décision avait été cassée après un pourvoi en cassation introduit par l'association SOS-Attentats.

Carlos purge actuellement deux peines de réclusion criminelle à perpétuité à la centrale de Poissy, pour deux autres affaires. La première a été prononcée en 1997 pour le meurtre de trois hommes, dont deux policiers, à Paris, en 1975. Il purge la deuxième peine, confirmée en appel en 2013, pour avoir organisé quatre attentats à l'explosif en France, qui ont fait onze morts et près de 150 blessés en 1982 et 1983.

Avec AFP
 

Première publication : 07/10/2014

  • FRANCE

    Le terroriste Carlos condamné en appel à la perpétuité

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Carlos, 63 ans, terroriste "né à Caracas actuellement logé aux frais de l'État français"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)