Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Amériques

Fusillade dans un lycée près de Seattle, deux morts dont le tireur

© Komo news

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2014

Un lycéen a ouvert le feu, vendredi, dans son établissement de Marysville-Pilchuck, près de Seattle, aux États-Unis. Il a tué une personne et en a blessé plusieurs autres avant de retourner son arme contre lui.

Un jeune lycéen a ouvert le feu, vendredi 24 octobre, dans un lycée près de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis, avant de se suicider avec son arme. Il a tué une autre personne et en a blessé quatre, dont trois grièvement, selon les sources policières et médicales. 

D'après le "Seattle Times", qui cite des sources policières, "un étudiant a ouvert le feu dans le lycée de Marysville-Pilchuck" avant de "décéder d'une blessure qu'il s'est infligée" avec son arme. Il s'agirait d'un jeune homme appartenant à l'équipe de football du lycée prénommé Jaylen Fryberg, selon les médias américains. 
 
Il a blessé quatre jeunes gens, deux filles et deux garçons, d'après le médecin en chef de l'hôpital Providence, Joanne Roberts, qui s'est exprimée vendredi lors d'une conférence de presse. Trois d'entre eux ont été transportés à l'hôpital dans un état critique. Le quatrième, plus légèrement blessé, a été transferé dans un autre centre médical.
 
 
Le lycée de Marysville-Pilchuck, d'abord mis en confinement, était toujours en cours d'évacuation plus de deux heures après la fusillade, vendredi. Prévenus par un appel en provenance du campus, "la police et les services de secours sont en cours d'intervention", a affirmé le commandant de police Robert Lamoureux, lors d'une conférence de presse. Le lycée était fouillé de fond en comble pour s'assurer que le tireur a bien agi seul. 
 
"Les étudiants sont en train d'être évacués par bus", a-t-il poursuivi tout en demandant aux parents de ne pas se rendre sur place pour ne pas "compliquer le travail des forces de l'ordre". Le protocole de la police exige que tous les occupants du lycée - dont les 1200 élèves - soient fouillés et qu'ils quittent le bâtiment mains en l'air. 

D'après plusieurs médias locaux, les tirs ont eu lieu dans la cafétéria du lycée. "Je mangeais (...) J'ai entendu quatre coups de feu derrière moi. J'ai vu une arme pointée vers une table... puis j'ai couru vers la sortie", a raconté une étudiante sur Kiro TV.

Première publication : 24/10/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Attaque au couteau dans un lycée américain, une vingtaine de blessés

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Fusillade près d'un campus à Santa Barbara

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Fusillade dans un lycée du Colorado un an après le drame de Newtown

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)