Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Victoire à la Pyrrhus pour Jérôme Kerviel

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : le Gabon suspendu à la décision de la Cour constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis : la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis : racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

EUROPE

Reportage : l'offensive médiatique de la Russie en Crimée

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/03/2014

À quelques jours du référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie, les chaînes de télévision de la péninsule ont cédé la place à celles émettant depuis Moscou. Reportage à Simferopol, où les voix dissidentes semblent devenues inaudibles.

"La Crimée est en train de devenir une zone de non-droit. La fréquence des attaques délibérées contre les journalistes et l'ampleur de la censure semblent traduire une volonté délibérée de transformer la région en un trou noir de l'information..." Ces propos sont signés Reporters sans frontières, qui s’alarme des atteintes à la liberté de la presse dans cette péninsule du sud-est de l’Ukraine. Selon l’organisation, deux journalistes ukrainiens y ont même été enlevés, dimanche 9 mars.

Depuis le début de la crise, presque toutes les chaînes de télévision de Crimée ont fermé au profit de celles émettant depuis Moscou. Devant les locaux de la chaîne de télévision tatare ATR à Simferopol, quelques dizaines de manifestants ont bravé le froid, mardi 11 mars, pour dénoncer la mainmise de Moscou sur les médias.

Un reportage de Jonathan Walsh, Rob Parsons et Sadek Abou Hamed.

 

A voir également, le reportage de notre correspondante à Moscou dans les coulisses de la chaîne d'informations Russia Today :

Reportage dans le cœur de la machine médiatique Russia Today


 

Première publication : 12/03/2014

  • UKRAINE

    Le Parlement de Crimée déclare son indépendance à l'égard de l'Ukraine

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Deux journalistes ukrainiens enlevés en Crimée, selon RSF

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Présence russe en Crimée : "Une sorte de coup d'État en douceur"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)