Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

Amériques Asie - pacifique

Panne géante d'Internet en Corée du Nord pendant plus de neuf heures

© AFP | Très peu de citoyens nord-coréens, sur les 24 millions qui peuplent la partie septentrionale de la péninsule, ont accès à Internet.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/12/2014

Les connexions à Internet ont été totalement interrompues pendant neuf heures, lundi, en Corée du Nord suite à une panne géante. Selon certains experts informatiques, il pourrait s'agir de représailles suite au piratage massif de Sony.

Internet est resté inaccessible en Corée du Nord pendant plus de neuf heures, avant d'être rétabli mardi 23 décembre. Les causes de la panne géante demeurent pour l’heure inconnues, mais des experts en informatique ont suggéré que le pays communiste avait peut-être été la cible de représailles après l’attaque informatique récente de Sony.

Selon la société américaine spécialisée en informatique Dyn Research, les connexions - jamais très bonnes d'ordinaire en Corée du Nord - avaient été perturbées dès le week-end.

Cette fois, "c'est différent des courtes coupures que nous avons remarquées par le passé", avait remarqué Earl Zmijewski, le vice-président de Dyn Research. Cependant, l’expert précise qu'ils "ont pu décider de couper tout simplement les connexions ou alors ils sont peut-être victimes d'une panne ou d'une attaque".

>> À lire sur France 24 : "Washington accuse la Corée du Nord d’avoir mené l’attaque contre Sony"

Pas de commentaires de la Maison Blanche

Au département d'État, la porte-parole adjointe Marie Harf a déclaré ne pas être en mesure de commenter cette panne géante, mais a réaffirmé que la Corée du Nord, accusée par le FBI d'être à l'origine de la cyber-attaque massive de Sony fin novembre, devait admettre sa responsabilité et dédommager les studios Sony Pictures.

Suite à cette attaque, la société a annulé la sortie prévue pour Noël de "L'interview qui tue !", une comédie sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-un. Quatre films des studios Sony ont fuité sur Internet après cet acte, revendiqué par le groupe de pirates informatiques GOP (Guardians of peace).

Le président Barack Obama avait confié, lors d'un entretien diffusé dimanche sur CNN, qu'il "ne pensait pas que cela ait été un acte de guerre [mais plutôt] un acte de cyber-vandalisme qui a été très coûteux". Il s'était engagé à apporter une réponse "proportionnée" à cette attaque.

>> À lire sur France 24 : "Les États-Unis répondront à la Corée du Nord affirme Obama"

La main de la Chine sous la pression américaine ?

La Corée du Nord, l'un des régimes les plus répressifs de la planète, ne possède que quatre réseaux internet, dont tout le routage passe par China Netcom, filiale de China Unicom,

"En tant qu'unique fournisseur d'Internet, il serait facile pour la Chine de couper l'accès à la Corée du Nord", a noté Earl Zmijewski de Dyn Research.

Dès dimanche, Washington avait enjoint la Chine, le plus proche allié de Pyongyang, de maîtriser les activités de piratage informatique conduites depuis la Corée du Nord. Le chef de la diplomatie américaine John Kerry s'est entretenu à ce sujet ce week-end avec son homologue chinois Wang Yi.

Avec AFP

Première publication : 23/12/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Piratage de Sony : les États-Unis "répondront" à la Corée du Nord, dit Obama

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Droits de l'Homme : l'ONU veut renvoyer la Corée du Nord devant la CPI

    En savoir plus

  • INTERNET

    La Corée du Nord a-t-elle fait fuiter quatre films inédits de Sony sur le Net ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)