Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le "vendredi noir" débarque en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants esclaves en Libye : l'Europe coupable ?

En savoir plus

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

Moyen-Orient

Des gardes-frontières saoudiens tués dans une attaque attribuée à l'EI

© Hamad Olayan, AFP | Des gardes-frontières saoudiens lors d'un entrainement à Riyad, le 5 avril 2011.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2015

Lundi, dans une attaque suicide à la frontière avec l'Irak, deux gardes-frontières saoudiens ont été tués. L'attentat n'a pas été revendiqué mais l'Arabie saoudite a vu se multiplier les attaques armées de l'EI depuis quelques mois.

Deux gardes-frontières saoudiens, dont un officier de haut rang, ont été tués et un autre a été blessé lors d'une attaque le lundi 5 janvier sur la frontière entre l'Arabie saoudite et l'Irak, a indiqué le ministère de l'Intérieur saoudien.

Selon un expert irakien des questions de sécurité, proche des autorités saoudiennes, il s'agit d'une attaque menée par l'organisation de l’État islamique (EI) contre le territoire du royaume saoudien. Pour l'heure, l'attentat n'a pas été revendiqué.

Lundi matin, une patrouille a d'abord essuyé des coups de feu de la part d'hommes armés à une quarantaine de kilomètres de la ville d'Arar, capitale de la province de la Frontière du nord. Les gardes-frontières ont ensuite riposté et réussi à capturer un assaillant qui a alors déclenché la ceinture d'explosifs qu'il portait sur lui, a précisé le ministère dans un communiqué diffusé par une agence de presse saoudienne.

Un porte-parole du ministère s'est refusé à identifier l'officier tué lors de cet incident mais selon la presse locale, il s'agirait du général Oudah al Belaoui, commandant de la zone frontalière. Le kamikaze à l’origine de l’attaque a péri en déclenchant sa ceinture d'explosifs et un autre assaillant a été abattu au moment de la fusillade.

L’Arabie saoudite dans le viseur de l’EI

Les attaques armées se sont multipliées dans le royaume saoudien, qui participe depuis septembre à la coalition internationale conduite par les États-Unis, et qui mène des raids contre les jihadistes de l'EI.

Le groupe terroriste a appelé plusieurs fois ses sympathisants à lancer des actions solitaires contre les forces de sécurité saoudiennes.

Devant la percée des combattants de l'EI dans plusieurs provinces irakiennes dont celle d'Anbar, voisine du royaume saoudien, Riyad avait renforcé dès le mois de juillet les mesures de sécurité à sa frontière avec l'Irak, déployant des milliers d'hommes supplémentaires.

Multiplication des attaques

Le 11 décembre, les autorités saoudiennes avaient annoncé que trois suspects, arrêtés pour une attaque ayant blessé un ressortissant danois le 22 novembre, étaient des partisans de l'EI.

Le ministère de l'Intérieur avait en outre attribué à d'anciens prisonniers liés à l'EI l'attentat ayant fait sept morts le 3 novembre à Al-Dalwa, dans l’est du pays, lors de l'Achoura, la plus importante célébration du calendrier chiite.

Face à la menace grandissante, début décembre, les autorités saoudiennes avaient annoncé l'arrestation de 135 suspects, dont 26 étrangers, liés à des affaires de "terrorisme".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/01/2015

  • IRAK

    L'armée irakienne reprend à l'EI la ville stratégique de Doulouïya

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Le roi Abdallah d'Arabie saoudite souffre d'une pneumonie

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Des Saoudiennes devant un juge antiterroriste pour avoir conduit une voiture

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)