Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

Afrique

Habib Essid nommé Premier ministre tunisien

© Fethi Belaïd / AFP | Habib Essid en 2011.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2015

Suite à un accord politique, l’ancien ministre tunisien de l’Intérieur Habib Essid a été officiellement désigné Premier ministre et chargé de former le futur gouvernement du pays.

Suite à un accord politique entre les différents partis du Parlement tunisien, l’ancien ministre de l’Intérieur Habib Essid a été officiellement désigné, ce lundi, Premier ministre du pays. Cette annonce a été faite par Mohamed Ennaceur, le président par intérim de l'Assemblée des représentants du peuple.

Né à Sousse le 1er juin 1949, Habib Essid avait occupé des fonctions gouvernementales sous le régime de l'ancien président Zine el-Abidine Ben Ali. Il est nommé ministre de l’Intérieur du gouvernement dirigé par Beji Caïd Essebsi, élu président le mois dernier, entre mars et décembre 2011, après la révolution tunisienne.

"Nous avons choisi Essid parce qu'il est indépendant et qu'il possède de l'expérience dans les domaines de la sécurité et de l'économie", a commenté Mohamed Nacer, le président de l'assemblée.

Selon la presse tunisienne, les partis se sont accordés sur son nom parce qu’il apparaît notamment comme un candidat acceptable pour les islamistes d’Ennahda.

Habib Essid a désormais un mois -un délai renouvelable une seule fois- pour former et présenter son équipe, qui doit obtenir la confiance de l'Assemblée.

Le premier ministre tunisien sortant Medhi Jomma a réagi sur France 24 peu après la désignation de son successeur. "Je le dis clairement je ferai tout mon possible et j'ai déjà commencé pour que la passation se passe dans les meilleures conditions. Moi je définis ce nouveau système politique comme une course de relais. Il faut que chacun, chaque coureur court vite. Il faut aussi bien passer le relais. Donc il aura le relais, je lui préparerai les choses, dans les meilleures conditions ca se passera et je lui souhaite bonne course".

Avec Reuters

Première publication : 05/01/2015

  • L'ENTRETIEN

    Mehdi Jomaâ : "La Tunisie est beaucoup plus en sécurité aujourd'hui"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)