Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FRANCE

"Vive la France !" : Obama exprime sa solidarité avec "Charlie Hebdo"

© Jon Watson, AFP | Barack Obama signant le livre de condoléances de l'ambassade de France aux États-Unis, le 8 janvier 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2015

Le président américain Barack Obama s'est rendu jeudi soir à l'ambassade de France à Washington, où il a signé le livre de condoléances en mémoire des victimes de l'attentat contre l'hebdomadaire satirique français "Charlie Hebdo" à Paris.

C’est dans la langue de Molière que Barack Obama a exprimé, jeudi 8 janvier, sa solidarité avec les victimes de l’attentat contre "Charlie Hebdo". "Vive la France !" a écrit le président américain dans un livre de condoléances, lors d’une visite surprise à l’ambassade de France à Washington.

Cet élan de compassion de ce côté de l'Atlantique survient dans une relative lune de miel diplomatique entre Washington et Paris, côte à côte dans la lutte contre des groupes extrémistes comme l'organisation de l'État islamique en Irak et en Syrie. Et bien que les deux alliés aient des divergences sur certains dossiers, ils sont à des années lumière de leur coup de froid durant la guerre d'Irak en 2003.

"Au nom de tous les Américains, je fais part aux Français de notre solidarité après cette terrible attaque terroriste à Paris", a écrit le président américain sur le livre de condoléances. "En tant qu'alliés à travers les siècles, nous sommes unis avec nos frères français pour nous assurer que justice soit faite", a-t-il ajouté. "Nous avançons ensemble, convaincus que la terreur ne vaincra pas la liberté et les idéaux qui sont les nôtres, les idéaux qui illuminent le monde. Vive la France !". Après avoir signé le livre, il a observé une minute de silence.
 

Vague de messages de condoléances aux États-Unis

"C'est un geste très, très fort, exceptionnel", a déclaré à l'AFP l'ambassadeur de France Gérard Araud. "J'ai dit au président Obama que nous étions profondément émus par les réactions des Américains (...) et par le soutien que nous avons reçu", a-t-il ajouté sur Twitter.

Nombre de ses pairs au Congrès ont également exprimé leur solidarité sur le livre de condoléances accessible sur Internet, ainsi que des citoyens inconnus.

"Je n'aurais pas été libre en tant qu'Américain sans l'aide de la France quand nous nous battions pour notre liberté", écrit l'un d'eux, en allusion à la Révolution américaine de la fin du XVIIIe siècle appuyée par des combattants français emmenés par Lafayette. "Quand la France est attaquée, j'ai le sentiment que l'Amérique l'est également", poursuit ce résident de Virginie, signant "Je suis Charlie".

"Nous connaissons en Amérique la rage de l'islamisme radical. Restez forts et combattez ces terroristes qui pourraient réduire en esclavage les peuples de la planète. Je me tiens aux côtés du peuple de France", écrit un autre anonyme, concluant, en français, d'un "Liberté, Égalité, Fraternité !".

Avec AFP

Les 12 victimes de l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Les 12 victimes de l'attentat perpétré mercredi 7 janvier :

Frédéric Boisseau, agent d'entretien
Franck Brinsolaro, brigadier au service de la protection
Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur
Elsa Cayat, psychanaliste et chroniqueuse
Stéphane Charbonnier, dit Charb, dessinateur et directeur de la publication de "Charlie Hebdo"
Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur
Bernard Maris, économiste et chroniqueur
Ahmed Merabet, agent de police
Mustapha Ourrad, correcteur
Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont
Bernard Verlhac, dit Tignous, dessinateur
Georges Wolinski, dessinateur

Onze personnes ont également été blessées par les assaillants, dont quatre grièvement.

Première publication : 09/01/2015

  • FRANCE

    Attentat contre "Charlie Hebdo" : les deux suspects toujours recherchés

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La France en deuil après l'attentat meurtrier contre "Charlie Hebdo"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)