Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa

En savoir plus

FRANCE

Tiré à 3 millions d'exemplaires, "Charlie Hebdo" rira de tout, même de Mahomet

© Jacques Guez, AFP | De nouvelles caricatures de Mahomet devraient être publiées dans le numéro de mercredi 14 janvier, qui sera tiré à 3 millions d'exemplaires.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/01/2015

Le prochain numéro de "Charlie Hebdo", qui sortira le 14 janvier, sera imprimé à 3 millions d’exemplaires, une semaine après l’attentat dont le journal a été victime. Avec de nouvelles caricatures de Mahomet selon l'avocat du journal.

Malgré l'attentat, l'équipe de "Charlie Hebdo" ne "cèdera rien" dans son prochain numéro, mercredi 14 janvier, avec de nouveaux dessins de Mahomet et ses railleries habituelles sur les politiques et les religions, au nom du "droit au blasphème".

Ce numéro sera tiré à 3 million d'exemplaires contre 60 000 habituellement, ont annoncé les Messageries lyonnaises de la presse (MLP). Le distributeur avait auparavant annoncé 1 million d’exemplaires, un chiffre rapidement jugé insuffisant.

La Une du journal de mercredi a été publiée sur les réseaux sociaux lundi soir. Mahomet, une larme sur la joue, y tient une pancarte "Je suis Charlie" sur un fond vert, similaire à celui utilisé pour le numéro "Charia Hebdo", qui avait fait à l’époque polémique. Le journal satirique titre "Tout est pardonné", et ajoute sur sa Une la mention " journal irresponsable".

>> À lire sur France 24 : "Mobilisation massive pour que 'Charlie Hebdo' vive"

Des centaines de "Charlie Hebdo" dans certains kiosques

"La totalité des 27 000 points de vente de presse français en auront, contre 20 000 habituellement. Chacun en aura au moins une dizaine, mais certains beaucoup plus, plusieurs centaines", a expliqué le représentant de la MLP.

Les MLP enregistrent depuis plusieurs jours des commandes émanant des organismes les plus divers, et réclament parfois des milliers de copies : des maires qui veulent les offrir à leurs administrés, des entreprises, des théâtres qui veulent les distribuer aux spectateurs ou encore des distributeurs de presse en Inde, en Australie...

Pour le premier million d'exemplaires, hormis le coût du papier, toute la recette de l'hebdomadaire, vendu à 3 euros, ira dans les caisses du journal, le réseau de distribution ayant accepté de travailler gratuitement.

Le journal sera également traduit dans 16 langues et les MLP prévoient d'en expédier 300 000, dans 25 pays selon le Syndicat des dépositaires de la presse.

>> À lire sur France 24 : "Attaques de 'Charlie Hebdo', l’école et le défi de l’enseignement"

De nouvelles caricatures de Mahomet selon l’avocat de "Charlie Hebdo"

Ce numéro comportera "évidemment", comme le journal l'a déjà fait, des dessins sur Mahomet, a expliqué lundi l'avocat de l'hebdomadaire, Me Richard Malka, sans donner aucune autre précision.

"On ne cédera rien sinon tout ça n'aura pas eu de sens. L'état d'esprit 'Je suis Charlie' cela veut dire aussi le droit au blasphème", a-t-il martelé.

Malgré l'attentat qui a tué mercredi ses dessinateurs vedettes, Cabu et Wolinski, et au total sept membres de l'équipe, "Charlie Hebdo" sera de nouveau ce mercredi "dans les kiosques en France et dans le monde", a souligné maître Malka sur France Info. "La diffusion sera exceptionnelle. C'est un geste de survie", a-t-il ajouté.

"'Charlie Hebdo' continuera à dire les pires horreurs sur le christianisme, le judaïsme et l'islam", a prévenu l'avocat. "Un 'Charlie Hebdo' réussi, c'est un Charlie qu'on ouvre, on hoquète d'effroi quand on voit le dessin, et puis on éclate de rire."

Avec AFP

Première publication : 12/01/2015

  • TERRORISME

    Attentat contre "Charlie Hebdo" : l'école et le défi des enseignants

    En savoir plus

  • ATTENTATS À PARIS

    Dieudonné visé par une enquête après ses propos sur "Charlie Coulibaly"

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Charlie Hebdo" : large mobilisation dans plusieurs villes en province

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)