Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le "vendredi noir" débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël enterre à Jérusalem les victimes de l'HyperCacher parisien

© ZAKA, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/01/2015

Les corps des quatre juifs tués en France le 9 janvier à Paris dans l'attaque terroriste d'une supérette casher sont arrivés en Israël mardi. Les victimes seront inhumées à Jérusalem et Benjamin Netanyahou assistera à la cérémonie.

Ils auront droit à des funérailles nationales en Israël. Yohan Cohen, Yohav Hattab, Philippe Braham et François-Michel Saada, ces quatre juifs tués vendredi 9 janvier à Paris par Amedy Coulibaly dans l'attaque d'un magasin casher, seront enterrés à Jérusalem, mardi 13 janvier, à la mi-journée, en présence de Benjamin Netanyahou.

Leurs dépouilles sont arrivées à l'aube à l'aéroport de Tel-Aviv à bord d'un appareil d'El-Al. Elles seront mises en terre dans l'immense cimetière du Har Hamenouhot, là même où ont été inhumés en 2012 les trois enfants et l'enseignant juifs tués en France par un autre jihadiste, Mohamed Merah.

>> À lire sur France 24 : "Marche républicaine : imbroglio diplomatique autour de Netanyahou et Abbas"

Et là encore, une foule nombreuse devrait se presser pour rendre hommage aux victimes françaises. La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, a fait le déplacement en Israël et représentera la France lors des funérailles. Les quatre hommes n'étaient pas Israéliens, mais le Premier ministre Benjamin Netanyahou a accédé à la demande des familles pour qu'ils soient enterrés à Jérusalem. "Ce seront quasiment des funérailles d'État", indique Gallagher Fenwick, le correspondant de France 24 à Jérusalem. La cérémonie est prévue à midi. Le chef du gouvernement de l'État hébreu y prendra part, en compagnie du président Reuven Rivlin et du chef de file de l'opposition, Isaac Herzog.

État de choc

Yohav Hattab et Yohan Cohen, âgés d'une vingtaine d'années, Philippe Braham, la quarantaine, et Francois-Michel Saada, la soixantaine, font partie des 17 personnes tuées la semaine dernière dans les attentats qui ont mis la France en état de choc, avant de susciter une mobilisation sans précédent contre le terrorisme.

Leur mort au cours de la prise d'otages dans la supérette HyperCacher porte de Vincennes, à Paris, a également bouleversé Israël. Originaire de Sarcelles, au nord de Paris, Yohan Cohen travaillait là depuis un an. Les trois autres victimes, juifs pratiquants, étaient venues faire leurs courses avant le shabbat.

L’une des victimes, François-Michel Saada, aurait été abattu après avoir insisté pour entrer alors que le rideau était baissé. Il aurait cru que le magasin avait fermé en avance, a rapporté le site d'information israélien Ynet.

Israël juge la France incapable de protéger ses citoyens juifs

Après l’affaire Merah et la multiplication d’actes antisémites en France, la prise d'otages menée par le jihadiste Amedy Coulibaly a renforcé le sentiment d’insécurité des juifs de France. Bien que le Premier ministre israélien ait pris part à la marche de dimanche à Paris et salué la "détermination" de la France "contre le nouvel antisémitisme et le terrorisme", Israël considère de plus en plus que la France est incapable de protéger ses citoyens juifs.

Benjamin Netanyahou avait notamment déclaré à la grande synagogue, à Paris, qu'Israël était le véritable "foyer" des juifs de France. Une déclaration qui a passablement irrité les autorités françaises.

On recense près d’un demi-million de Juifs en France, ce qui en fait la troisième communauté la plus importante au monde après Israël et les États-Unis. Mais en 2014 et pour la première fois depuis la création d'Israël en 1948, la France a été le premier pays d'émigration vers l’État hébreu. Plus de 6 600 juifs l'ont quittée pour s'installer en Israël, contre 3 400 en 2013.

Avec AFP

Première publication : 13/01/2015

  • CHARLIE HEBDO

    Tiré à 3 millions d'exemplaires, "Charlie Hebdo" rira de tout, même de Mahomet

    En savoir plus

  • FRANCE

    Terrorisme : mobilisation sans précédent de l'armée

    En savoir plus

  • ATTENTATS À PARIS

    Y a-t-il eu coopération entre Al-Qaïda et l’EI pour frapper à Paris ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)