Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les rockers écolos de Midnight Oil reviennent après 15 ans de pause

En savoir plus

FOCUS

Kenya : les autorités affichent la fermeté face à la menace des Shebab

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

Afrique

Le grand imam d'Al-Azhar appelle à "tuer et crucifier" les "terroristes" de l'EI

© Khaled Desouki, AFP | La parole du grand imam d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, est très respectée dans le monde musulman.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/02/2015

Le grand imam de l'institution Al-Azhar a vivement condamné mercredi l'exécution d'un pilote jordanien par les membres de l'EI et a estimé que ces "terroristes" devaient être tués ou amputés "de leurs mains et de leurs pieds".

Al-Azhar, l'une des plus prestigieuses institutions de l'islam sunnite basée en Égypte, a appelé, mercredi 4 février, à "tuer et crucifier" les "terroristes" de l'organisation de l'État islamique (EI), après l'exécution mardi d'un pilote jordanien brûlé vif par ce groupe jihadiste.

L'EI, qui sévit en Irak et en Syrie, a diffusé mardi une vidéo présentée comme l'exécution du pilote de guerre jordanien, capturé en décembre et brûlé vif dans une cage, un acte qui a provoqué l'indignation de la communauté internationale.

Le grand imam d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, a "vivement condamné (...) cet acte terroriste lâche, qui nécessite la punition prévue dans le Coran pour ces agresseurs corrompus qui combattent Dieu et son prophète : la mort, la crucifixion ou l'amputation de leurs mains et de leurs pieds", d'après un communiqué d'Al-Azhar rendu public dans la nuit de mardi à mercredi.

Les positions d’Al-Azhar sont très respectées dans l'ensemble du monde arabo-musulman. L'institution millénaire est l'un des principaux centres théologiques du sunnisme, la principale branche de l'islam, affichant depuis des années une volonté de promouvoir un islam modéré et le dialogue avec les chrétiens.

Le grand imam d'Al-Azhar, Ahmed Al-Tayeb, n'hésite cependant jamais à utiliser les mots les plus durs pour condamner les actions du groupe et dédouaner l'islam de ses agissements. Par le passé, il avait ainsi qualifié ses membres de "criminels" qui "souillent l'image de l'islam et des musulmans", tout comme il a dénoncé leurs "crimes barbares".

De son côté, après avoir promis de venger l'exécution de son pilote, la Jordanie a pendu mercredi deux jihadistes irakiens, dont une femme, condamnés à mort depuis des années.

Avec AFP

Première publication : 04/02/2015

  • MOYEN-ORIENT

    La Jordanie exécute deux jihadistes après l'assassinat de son pilote par l'EI

    En savoir plus

  • JORDANIE

    Pilote jordanien tué par l'EI : Amman promet une riposte "terrible"

    En savoir plus

  • TERRORISME

    L'EI affirme avoir brûlé vif le pilote jordanien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)