Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

FRANCE

"Guerre en Ukraine" : Hollande et Merkel se rendent à Kiev et à Moscou

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/02/2015

Près d'un mois après les attentats meurtriers de Paris, le président français François Hollande a tenu, à l'Élysée, sa 5e conférence de presse. Ukraine, Syrie, terrorisme, politique intérieure : retour sur ses principales annonces.

Ukraine : François Hollande a annoncé qu’il se rendra ce jeudi après-midi à Kiev, en Ukraine, avec Angela Merkel pour présenter une nouvelle proposition de règlement du conflit qui menace de se transformer en guerre totale. "Le temps presse, et il ne sera pas dit que la France et l'Allemagne n'auront pas tout tenté, tout entrepris pour préserver la paix", a souligné François Hollande qui refuse que la France "rentre dans le débat de la fourniture des armes". Pour autant, l'option diplomatique "ne peut être prolongée indéfiniment", a-t-il souligné. À la mi-journée, un conseiller de Vladimir Poutine a expliqué à l’agence Reuters qu’il était prêt à accueillir François Hollande et Angela Merkel, attendus à Moscou vendredi, et que le président russe était ouvert aux "discussions constructives".

Syrie : Interrogé sur une possible extension des frappes aériennes françaises de l'Irak vers la Syrie, le président de la République a de nouveau écarté cette option. François Hollande a reconnu que les "succès" de la coalition internationale face à l’organisation de l’État islamique sont "trop lents" mais restent des "succès".

Sécurité internationale : "La France ne peut pas être la seule puissance du monde à agir", a expliqué François Hollande qui a lancé un "appel à la communauté internationale" et aux "grands pays" : "Faites votre travail ! Ne faites pas la leçon, faites l’action ! Faites votre devoir, personne ne le fera à votre place" dans les zones de conflits. "À danger local, réponse locale, à danger international, réponse globale", a martelé François Hollande. "En Afrique, nous devons aider les Africains beaucoup plus pour lutter contre le terrorisme. Si nous ne le faisons pas, des pays seront déstabilisés", a-t-il ajouté [voir vidéo].

"Nous devons beaucoup plus aider les Africains à agir contre le terrorisme"

Laïcité : "Il n'est pas question de modifier la loi de 1905", a affirmé le chef de l’État. "Nous allons renforcer la formation des enseignants sur la laïcité". L’apprentissage de la laïcité "n’est pas négociable". Elle "doit se transmettre, s’apprendre, et ce sera fait dans l’école tout au long de la scolarité obligatoire", a insisté le président.

Service civique : François Hollande a proposé la mise en place d’un "service universel pour les jeunes". "Tout jeune pourra faire un service civique dès le 1er juin à sa demande", a promis le président, qui a rappelé que pour l’heure, la demande de services civiques est quatre fois supérieure à l’offre. Il a aussi annoncé le lancement d’une expérimentation en métropole du "service militaire adapté" déjà en cours en Outre-Mer.

Mesures de cohésion sociale : François Hollande a annoncé le lancement d'une "agence de développement économique", pour renforcer la politique de la ville, qui sera "mise en place le plus rapidement possible", sur le modèle de l’ANRU, Agence nationale pour la rénovation urbaine. François Hollande reprenant à son compte la politique de "peuplement" des banlieues par des populations autres qu’immigrées voulue par Manuel Valls – sans utiliser le terme "apartheid" employé par le Premier ministre. Il veut lutter contre la concentration de personnes pauvres dans les mêmes quartiers. Il a, en outre, annoncé que les crédits des associations actives dans les quartiers défavorisés seront préservés voire augmentés.

Revivez la conférence de presse de François Hollande minute par minute
Live Blog En direct : suivez la conférence de presse de François Hollande

Le liveblog ne s'affiche pas sur les applications de France 24. Cliquez ici pour le voir sur notre site mobile. 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/02/2015

  • "CHARLIE HEBDO"

    Hollande veut "punir" ceux qui brûlent les drapeaux français, "même à l'étranger"

    En savoir plus

  • MARCHE RÉPUBLICAINE

    Marche à Paris : une parenthèse enchantée, "qui peut vite se refermer"

    En savoir plus

  • MARCHE RÉPUBLICAINE

    En images : une marée humaine et des dizaines de chefs d'État à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)