Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce et ses créanciers proches d'un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Législatives : la campagne commence"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Vincent Lindon vers un 2nd prix d'interprétation ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jeremy Renner, un homme d'action sur la Croisette

En savoir plus

Moyen-Orient

Le village du pilote jordanien brûlé par l’EI lui rend hommage

© Capture d'écran | Le village de Aya, d'où était originaire le pilote jordanien tué par l'EI, se trouve près de Karak, à 120 km au sud d'Amman.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/02/2015

Une veillée funèbre en hommage au jeune pilote jordanien brûlé vif par l’organisation de l’État islamique a été organisée par sa famille et ses proches, mercredi soir, dans son village d’origine. Une équipe de France 24 était sur place.

Accompagné de son Premier ministre Abdallah Nsour, le roi de Jordanie Abdallah II s'est rendu, jeudi 5 février, chez la famille du pilote jordanien brûlé vif par l’organisation de l’État islamique (EI), à Aya, près de Karak, à 120 km au sud d'Amman. Là, c’est une immense tente qui a été été dressée pour recevoir les condoléances des visiteurs.

Après leur mission en Syrie, des avions de l'armée de l'air ont survolé la tente en hommage au pilote alors que des centaines de personnes étaient rassemblées sur le site où, la veille, les chefs tribaux de toute la région avaient mis en sourdine leurs conflits ancestraux pour honorer Maaz al-Kassasbeh, le pilote disparu, pour un moment de recueillement.

>> À voir sur France 24 : "L'organisation de l'État islamique, toujours plus loin dans l'horreur"

Lors de cette veillée funèbre, où s’est rendue une équipe de France 24, Safi al-Kassasbeh, le père du pilote jordanien, espérait simplement pouvoir enterrer dignement son fils. "Je veux vraiment qu'ils nous rendent le corps de mon fils pour que nous puissions au moins l'enterrer, a-t-il dit. Nous n'aurions jamais pensé être, nous, victimes de l'organisation de l'État Islamique. Là, on réalise tous qu’ils sont un danger jusqu'ici, même pour nous."

Cette famille pieuse d'instituteurs vit depuis toujours dans la même maison de ce village perdu dans les montagnes du centre de la Jordanie. Le jeune homme de 26 ans tué par l'EI l'avait quittée il y a seulement quelques mois pour se marier. Mercredi soir, seules les femmes avaient le droit d'y entrer pour pleurer l'enfant du pays.

Frappes aériennes contre l’EI

Amman, de son côté, après avoir exécuté deux jihadistes mercredi, est passé à la deuxième étape de sa riposte contre l'EI en lançant des frappes aériennes contre certaines des positions de l’organisation.

"L'armée de l'air jordanienne a lancé des raids contre des positions du groupe État islamique", a déclaré jeudi un responsable gouvernemental qui a requis l'anonymat, sans préciser l'endroit exact des frappes. Selon lui, l'armée devrait diffuser un communiqué sur ces opérations.

La Jordanie, qui fait partie de la coalition internationale anti-jihadistes dirigée par les États-Unis, mène habituellement des raids en Syrie où s'était écrasé en décembre l'avion du pilote Maaz al-Kassasbeh avant qu'il ne soit capturé par l'EI.

Après avoir réuni mercredi les hauts responsables militaires, le roi Abdallah II avait affirmé : "le sang du martyr Maaz al-Kassasbeh n'aura pas coulé en vain et la riposte de la Jordanie et de son armée sera sévère". "Nous frapperons cette organisation terroriste dans ses fiefs", avait-il prévenu.

Avec AFP

Première publication : 05/02/2015

  • ÉGYPTE

    Le grand imam d'Al-Azhar appelle à "tuer et crucifier" les "terroristes" de l'EI

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    La Jordanie exécute deux jihadistes après l'assassinat de son pilote par l'EI

    En savoir plus

  • TERRORISME

    L'EI affirme avoir brûlé vif le pilote jordanien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)