Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Samuel L Jackson et Magic Johnson pris pour des migrants

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nouveau gouvernement au Gabon: 2 membres de l'opposition font leur entrée.

En savoir plus

FOCUS

Mexique : siphonner les oléoducs, un marché juteux pour les cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Hitman et bodyguard " : Ryan Reynolds et Samuel Jackson en meilleurs ennemis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Qu'achètent les Etats-Unis en Afghanistan?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Code du travail : le dernier round

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Fou ou terroriste?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections générales en Angola : derniers meetings avant le scrutin de mercredi

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron : 100 jours à l'Élysée, entre couacs et mesures impopulaires, déjà le désamour ? (partie 2)

En savoir plus

Moyen-Orient

L'une des principales figures d'Al-Qaïda au Yémen tué par un drone

© Al-Malahem, AFP | Hareth al-Nadhari.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/02/2015

Hareth al-Nadhari, l'un des chefs d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), a été tué dans une attaque de drone américain, le 31 janvier, dans le sud du Yémen, a annoncé le groupe extrémiste dans un communiqué mis en ligne jeudi.

Al-Qaïda au Yémen a annoncé la mort de l'un de ses chefs, Hareth al-Nadhari, et de trois autres membres du réseau extrémiste, dans une attaque de drone américain le 31 janvier dans le sud du Yémen, dans un communiqué mis en ligne jeudi 5 février.

"Le Yémen a fait le sacrifice d'un groupe de bons musulmans dans une attaque de drone américano-croisé contre leur voiture à As-Saïd dans la province de Chabwa", a écrit Al-Qaïda dans la péninsule arabique, en identifiant les quatre morts. Le drone a pris pour cible un véhicule à bord duquel circulaient les quatre membres d'Aqpa. Les corps des passagers ont été carbonisés.

Hareth al-Nadhari était une figure importante d’Aqpa et une cible privilégiée pour les Américains. "Pour la France, il représentait celui qui a fait l’éloge des frères Kouachi, sans les nommer [les auteurs de la tuerie de "Charlie Hebdo"], début janvier, alors qu’ils étaient toujours recherchés par la police. Selon Aqpa, il était un membre éminent de la Choura [conseil consultatif d’Aqpa], un grand théoricien et religieux. "Pour Al-Qaïda, il était celui qui remettait en cause la légitimité du califat instauré par l’organisation de l’État islamique", explique Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes à France 24.

>> À lire sur France 24 : "Les frères Kouachi se disaient mandatés par Al-Qaïda au Yémen"

Le dignitaire n'avait toutefois pas revendiqué l'attaque contre "Charlie Hebdo", ce que fera quatre jours plus tard un autre chef d'Aqpa, Nasser Ben Ali al-Anassi.

Avec AFP

Première publication : 05/02/2015

  • YÉMEN

    Deux Français liés à Al-Qaïda arrêtés au Yémen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le chaos au Yémen porte un coup à lutte des États-Unis contre Al-Qaïda

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'attentat contre "Charlie Hebdo" revendiqué par Al-Qaïda au Yémen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)