Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

Afrique

Peine de mort pour le guide suprême Mohamed Badie et 13 chefs des Frères musulmans

© Ministère de l'Intérieur égyptien, AFP/Archives | Le Guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2015

La justice égyptienne a condamné à la peine de mort, lundi, le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, et 13 autres dirigeants de la confrérie islamiste réprimée par Le Caire depuis juillet 2013.

La justice égyptienne a condamné à mort, lundi 16 mars, 14 dirigeants des Frères musulmans, dont leur chef spirituel, Mohamed Badie, ont rapporté des médias officiels et des avocats.

Ces cadres de la confrérie islamiste, classée comme organisation terroriste par Le Caire, ont été accusés par un tribunal pénal de "planification de recours à la force contre l'État", selon ces sources.

Le tribunal de Gizeh, au sud-ouest du Caire, présidé par le juge Mohamed Naji Chehata, a décidé de soumettre pour avis ce jugement au grand mufti d'Égypte, comme l'exige la loi, a indiqué l'agence officielle Mena.

Avis non-contraignant

L'avis de cette autorité religieuse est sollicité à chaque fois qu'une peine de mort est prononcée, mais il n'est pas contraignant pour la justice.

Mohamed Badie a déjà été condamné à mort dans un autre procès pour violences, mais il est en train d'être rejugé dans cette affaire. Il a également été condamné quatre fois à la prison à perpétuité dans d'autres procès.

Outre le guide suprême, nombre de haut-dirigeants des Frères musulmans sont derrière les barreaux. Parmi eux, son adjoint Khairat al-Chater et l'ex-président du Parlement Saad al-Katatni.

Répression implacable

Depuis que l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi a évincé le président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, les autorités ont lancé une répression implacable contre les partisans de la confrérie, faisant au moins 1 400 morts.

Le pouvoir est accusé par des groupes de défense des droits de l'Homme d'instrumentaliser la justice dans sa répression. Des centaines de partisans de Mohamed Morsi ont été condamnés à mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes, tandis que 15 000 autres ont été arrêtés.

Et pour la première fois, l'Égypte a pendu le 7 mars un partisan du président islamiste destitué, reconnu coupable de violences à Alexandrie, dans le nord du pays.

Avec AFP

 

Première publication : 16/03/2015

  • ÉGYPTE

    Égypte : première pendaison d'un partisan de Morsi condamné pour violences

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Répression des Frères musulmans : "Un probable crime contre l’humanité"

    En savoir plus

  • DROITS DE L’HOMME

    Une délégation de Human Rights Watch refoulée à son arrivée au Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)