Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Journée mondiale des réfugiés : l'Europe à l'heure d'une nouvelle polémique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un grand acteur de l'économie française ou internationale revient sur l’actualité micro et macro économique. Le jeudi, à 16h45.

Dernière modification : 01/05/2015

"En France, les PME ont du mal à grandir"

Philippe Hayat est le fondateur de l’association "100 000 entrepreneurs" visant à transmettre la culture et le goût de l’entrepreneuriat aux jeunes. Chef d'entreprise et co-fondateur d'un fonds d'investissement dédié aux PME, il vient de publier "L'avenir à portée de main" (éd. Allery). Dans cet essai, il délivre un message d'espoir et incite la jeune génération à tenter l'aventure de l’entrepreneuriat.

"Aucun politique n'a eu le courage de débloquer les verrous qui font que les PME ont du mal à grandir", regrette Philippe Hayat. Si la France se place en très bonne position au classement des créations d'entreprises, la plupart d'entre-elles ne dépassent pas les 50 salariés.

Selon Philippe Hayat, les principaux freins à leur développement sont la fiscalité et le droit du travail. "L'emploi doit être flexible", martèle-t-il. "Plutôt que de protéger coûte que coûte un salarié qui doit quitter son entreprise, il vaut mieux le former tout au long de sa vie et le rendre réemployable ", ajoute-t-il, "et lui permettre d'accéder au capital de l'entreprise pour lui permettre de constituer un début de patrimoine".
 

Par Stéphanie ANTOINE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/06/2018 Technologie

Segula technologies : "Nous travaillons sur des rupures technologiques"

Le groupe français au capital familial Segula technologies est l'un des leaders mondiaux de l'ingénierie. Ali Laïdi reçoit Laurent Germain, directeur général de l'entreprise,...

En savoir plus

06/06/2018 economie

Défense et sécurité : les affaires vont "malheureusement" bien

À l’occasion d’Eurosatory, le salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres qui se tiendra à Paris du 11 au 15 juin, Ali Laïdi reçoit son commissaire...

En savoir plus

31/05/2018 Économie française

Pour le médecin-explorateur Jean-Louis Étienne, "la science se vend mal"

Le médecin et explorateur Jean-Louis Étienne prépare un voyage qui n'a encore jamais été fait : une dérive dans l'océan. Son navire baptisé Polar Pod est vertical, planté dans la...

En savoir plus

25/05/2018 Économie européenne

Données personnelles : "Le RGPD, c'est la manifestation de la culture européenne"

Rand Hindi, le directeur général de la start-up Snips et spécialiste de l'intelligence artificielle, salue l'entrée en vigueur du RGPD, le nouveau règlement sur la protection des...

En savoir plus

17/05/2018 economie

"L'Afrique peut devenir un maillon fort"

Khaled Igué rejoint les rangs des Young Leaders de Davos. Chaque année, le Forum économique mondial sélectionne les chefs d'entreprises, les penseurs, les innovateurs ou les...

En savoir plus