Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'exploration du monde, c'est la nature humaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : 160 pompiers tentent de sauver le marché de Bamako

En savoir plus

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 04/05/2015

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

© France 24

Avec la guerre qui dure depuis plus de quatre ans en Syrie, de nombreuses pièces d’antiquité sont volées dans les musées ou sur des sites archéologiques. Elles passent ensuite la frontière vers la Turquie, pour être vendues après à des collectionneurs internationaux. Nos reporters sont partis en Syrie et en Turquie, sur les traces de ces trésors volés. Ils ont rencontré les principaux acteurs de ce trafic, qui ont accepté de témoigner devant la caméra, mais souvent sous couvert d’anonymat.

L’Unesco a beau tirer la sonnette d’alarme depuis trois ans, les exportations illégales de biens culturels syriens continuent. En Syrie, nous avons rencontré les "petites mains" de ce trafic international.

Sans emploi, des Syriens creusent la terre à la recherche de trésors antiques ensevelis : des pièces de monnaies de l’époque romaine, des lampes à huile, des statuettes en or ou d'autres objets en céramique datant parfois de plus de 3 000 ans. Leur valeur peut être inestimable.

En lien avec des trafiquants côté turc, ils doivent ensuite passer clandestinement la frontière pour livrer leur marchandise et empocher quelques dollars.

Nous les avons suivis en caméra cachée lors du passage de la frontière turque, une véritable passoire. Nous avons pu voir que des passeurs les laissent facilement entrer sur le territoire - en échange d’une liasse de billets -, tout en évitant de fouiller leur sac…

En Turquie, la ville de Gaziantep, non loin de la frontière, compte plus de 300 000 réfugiés syriens. Parmi eux, des trafiquants très organisés, qui gagnent, eux, des centaines de milliers de dollars grâce au trafic de ces antiquités. Ils revendent à l’international, souvent par Internet, ces objets volés sur les sites archéologiques, voire dans les musées.

L’un d’entre eux nous explique les coulisses de ce marché clandestin. Il nous assure que de nombreux acteurs bénéficient du trafic de ces trésors du patrimoine culturel syrien, à commencer par les jihadistes de l’organisation de l’État islamique.

Par Chris HUBY , Hédi AOUIDJ , Jalal AL ALEPI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

08/12/2017 Migrants

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

Ces derniers mois, les migrants sont moins nombreux à tenter de traverser la Méditerranée, découragés par les nouvelles politiques italienne et libyenne. Emprisonnés, torturés,...

En savoir plus

30/11/2017 Amériques

Vidéo : Barbuda, île fantôme depuis l'ouragan Irma

Notre reporter s'est rendu à Barbuda, dans les Petites Antilles. Cette île paradisiaque a connu l'enfer lors du passage de l'ouragan Irma, il y a trois mois. Presque la totalité...

En savoir plus

24/11/2017 Amériques

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

Aux États-Unis, depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier, de plus en plus de musulmans se disent victimes de discriminations. Nos reporters se sont rendus...

En savoir plus

16/11/2017 Moyen-Orient

De Téhéran à Najaf, avec des pèlerins chiites qui bravent tous les dangers

C'est l'un des pèlerinages les plus dangereux du monde. Chaque année, malgré la présence de l'organisation État islamique (EI) qui les honnit, des millions de chiites se rendent...

En savoir plus

09/11/2017 Textile

Fripes-business : au cœur du circuit international des vêtements usagés

Nos reporters se sont intéressés au devenir des vêtements rejetés par les Occidentaux. Pendant plusieurs mois, ils ont suivi le circuit des vêtements usagés, de la collecte...

En savoir plus