Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

EUROPE

Procès d’Erri de Luca, un écrivain italien opposé au TGV Lyon-Turin

© Marco Bertorello, AFP | L'écraivain italien Erri de Luca est poursuivi pour incitation au sabotage de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/05/2015

L'écrivain italien Erri de Luca, accusé d’avoir incité au sabotage du chantier de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, s'est défendu lors de son procès mercredi en déclarant qu'il ne pouvait qu'"inciter à la lecture". Il encourt la prison ferme.

Lors de son procès mercredi 20 mai, à Turin, dans le nord-ouest de l’Italie, Erri de Luca s’est défendu en déclarant qu’il pouvait "inciter à la lecture, à la limite à l’écriture", mais pas au sabotage. L’écrivain italien, auteur de "Montedidio", prix Fémina étranger en 2002 en France, est poursuivi pour incitation au sabotage de la ligne ferroviaire Lyon-Turin lors d'un entretien avec plusieurs médias italiens en 2013.

Interrogé d’emblée sur le sens qu’il donne au mot "sabotage", l’auteur a répondu d'une voix ferme et posée : "Si vous regardez dans le dictionnaire de la langue italienne, 'sabotage' a plusieurs significations: causer des dommages significatifs, certes, mais également empêcher, gêner, faire obstacle".

Selon cet écologiste, longtemps militant d'extrême gauche, la ligne entre Lyon et Turin subit "depuis plus de vingt ans" des "obstacles, des retards", en partie dus à l'opposition de la communauté du Val de Suse, cette petite vallée alpine dont les habitants souhaitent préserver le cadre de vie.

"Si la ligne avait dû être sabotée, ça aurait été fait depuis longtemps", lance-t-il, applaudi par quelques-uns de ses partisans.

"C’est une phrase qui m’a été attribuée"

Puis cet alpiniste chevronné, discret, à la moustache blanche, ajoute : "Je peux inciter à la lecture, à la limite à l'écriture mais c'est tout. Seul le parquet de Turin suppose le contraire".

À une question du procureur, lui rapportant une phrase prononcée lors d'une interview au quotidien "La Repubblica" en septembre 2013, sa voix s'emporte : "J'aurais dit avoir participé à un sabotage ? Non, c'est une phrase qui m'a été attribuée mais que je ne reconnais pas", explique-t-il.

Revenant sur la genèse de son implication au sein du mouvement "No TAV" (non au TGV), à la demande de son avocat Me Gianluca Vitale, l'écrivain explique avoir été depuis 2005 invité à de nombreuses "assemblées publiques" dans le Val de Suse, et avoir participé à plusieurs manifestations. "Mais jamais elles n'ont donné lieu à des actes de violence", assure-t-il.

Erri de Luca encourt un à cinq ans de prison et a déjà annoncé qu'il ne ferait pas appel d'une éventuelle condamnation. La prochaine audience, durant laquelle le procureur prendra ses réquisitions et les avocats plaideront, a été fixée au 21 septembre.

Avec AFP

 

Première publication : 20/05/2015

  • ITALIE

    L'Italie adopte une nouvelle loi électorale pour plus de stabilité gouvernementale

    En savoir plus

  • ITALIE

    Trois morts, dont un juge, dans une fusillade au tribunal de Milan

    En savoir plus

  • TRANSPORTS

    Eurostar débarque à Lyon, Avignon et Marseille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)