Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Non, l'attentat de Mogadiscio n'a pas été oublié par les médias

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : au moins 3 morts à Sokodé

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

L'avion Solar Impulse forcé d'atterrir au Japon en raison de la météo

© Solar Impulse, AFP | Solar Impulse lors de son décollage depuis la ville chinoise de Nankin, le 31 mai 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/06/2015

L'avion Solar Impulse 2 qui tentait de rallier la Chine à Hawaï, va devoir se poser au Japon en raison de la détérioration de la météo. Au total, l'appareil doit parcourir autour du globe 35 000 kilomètres, en survolant deux océans.

Parti la veille de Chine pour une traversée du Pacifique, l’avion solaire Solar Impulse 2 est contraint d’atterrir à Nagoya, au Japon, en raison des mauvaises conditions météorologiques sur sa route prévue vers Hawaï.

"La fenêtre météo vers Hawaï s'est détériorée. Nous avons décidé de réaliser un atterrissage intermédiaire à Nagoya !", a annoncé le site Twitter officiel des organisateurs de ce tour du monde.

"Nous disons merci à nos amis japonais qui ont été très accommodants pour nous donner l'autorisation, à la dernière minute, de nous poser sur leur territoire", a également expliqué Bertrand Piccard, l’un des pilotes suisses de l’appareil.

L'avion révolutionnaire avait décollé dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai pour la plus périlleuse des étapes de son tour du monde. Le pilote suisse André Borschberg devait tenir six jours et six nuits.

Propulsé par la seule énergie solaire, l'appareil avait pris son envol dimanche à 2 h 40 (heures locales) depuis la ville orientale chinoise de Nankin, où il était cloué au sol depuis le 21 avril. Ce vol de 8 500 km jusqu'à Hawaï devait durer environ 130 heures, ce qui aurait constitué un record pour un pilote seul aux commandes de son appareil, selon les organisateurs. Jamais Solar Impulse 2 n'a encore au-dessus d'un océan et il n'est pas encore resté en l'air plus de 24 heures.

Le départ de Nankin avait été reporté à plusieurs reprises en raison d'une météo défavorable, notamment mardi dernier pour cause de couverture nuageuse au-dessus de la Chine et de la mer du Japon.

Avec AFP

Première publication : 01/06/2015

  • AVIATION

    L'avion Solar Impulse 2 décolle pour une traversée historique du Pacifique

    En savoir plus

  • énergie solaire

    L'avion Solar Impulse 2 entame un tour du monde historique

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Accord entre Bruxelles et Pékin sur les panneaux solaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)