Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 16/06/2015

"Le dilemme de Mme Merkel"

© France 24

Presse internationale, lundi 16 juin 2015. Au menu de cette revue de presse, l’interminable suspense grec, la candidature de Jeb Bush à l’investiture républicaine pour la présidentielle, et une expérience pour un voyage sur Mars.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec ces inquiétudes au sujet des négociations entre la Grèce et ses créanciers.
 
Les discussions semblent  dans l’impasse, alors que la menace du défaut de paiement se précise. «La crise grecque est à son apogée», titre The Wall Street Journal, en évoquant une chancelière allemande, Angela Merkel, sans doute confrontée «à l’un des choix les plus difficiles de sa carrière»: «laisser la Grèce faire faillite, ou lâcher du lest sur les règles européennes, au risque d’affronter la révolte de ses compatriotes».
 
Angela Merkel dont l’intervention permettrait à elle seule de trouver une issue, d’après le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, qui estimait hier, dans un entretien accordé au journal allemand Bild, qu'un accord sur la dette de la Grèce était possible, et pourrait même «être conclu en une nuit» si la chancelière allemande Angela Merkel était présente. Le gouvernement d'Alexis Tsipras veut éviter une sortie de la Grèce de la zone euro, assurait-il, en déclarant que «le Grexit n'est pas une solution sensée», mais que «tout ne peut pas être exclu» - de la même façon qu’on ne peut pas «exclure qu'une comète touche un jour la Terre».
 
Dans le dessin de Chapatte publié par The New York Times, la chancelière allemande dont tous invoquent le nom, apparaît toutefois assez désarmée. «Nous n’avons pas de plan B pour la Grèce, reconnaît-elle. «Nous, nous avons un plan D», répondent les Grecs - D comme défaut de paiement. A quand une solution, et si solution il y a, combien de temps sera-t-elle viable?  Dans le dessin publié par Ekathimerini, aucune issue ne semble exister au labyrinthe des discussions, si ce n’est un autre labyrinthe les attend...
 
A la Une également, ce matin, la déclaration de candidature de Jeb Bush à l’investiture républicaine, pour l’élection présidentielle de 2016. D’après The Washington Post, c’est en Floride, son Etat d’élection, que Jeb Bush a fait le premier pas, hier, vers une fonction déjà occupée par son père, George Bush, et son frère, George W. Bush - une entrée en campagne qui lui a permis d’afficher l’objectif ambitieux de parvenir à une croissance annuelle de 4 % par an, ce qui permettrait de créer 19 millions d’emplois.
 
«Ne m’appelez pas Bush», titre The Independent, en référence aux propos de Jeb Bush, qui dit ne pas vouloir être confondu, limité à son illustre nom de famille. The Independent qui soutient que le frère de George W. a ses chances d’entrer à la Maison Blanche, s’il réussit à obtenir le vote des hispaniques. Il aurait pas mal d’atouts dans sa manche. «Hillary Clinton ferait bien d’envisager d’apprendre quelques phrases en espagnol dans les semaines qui viennent», ironise le journal.
 
On termine cette revue de presse avec une expérience inédite, à laquelle se sont livrés 6 volontaires, trois hommes et trois femmes qui ont accepté d’être enfermés pour recréer les conditions d’un voyage vers Mars. Lu dans The Independent.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/07/2018 REVUE-DE-PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

À la Une de la presse vendredi, l’Élysée plus que jamais "dans la tourmente" avec l'affaire Alexandre Benalla, dans toute la presse française. Ce proche du président incarnerait...

En savoir plus

20/07/2018 Sandrine GOMES

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

Dans la presse ce vendredi 20 juillet, de nombreuses voix s'élèvent en Israël pour dénoncer le coup dur porté aux droits des minorités après le vote de la nouvelle loi...

En savoir plus

19/07/2018 Florent RODO

"Ortega Basta"

Au menu de cette revue de presse du 19 juillet, les violences qui se poursuivent au Nicaragua, la polémique qui touche un collaborateur d'Emmanuel Macron, les récits d'agressions...

En savoir plus

18/07/2018 Sandrine GOMES

"Donald Troll"

Au cœur des débats dans la presse ce mercredi 18 juillet, les futures relations post-Brexit avec l'UE qui continuent de diviser le camp conservateur britannique de plus en plus...

En savoir plus

18/07/2018 Sandrine GOMES

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

À la une ce mercredi 18 juillet, la presse française s'interroge : "Comment entretenir la flamme" après la victoire au mondial de Russie, tandis que le gouvernement est au pied...

En savoir plus