Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Culture

Une grande sculpture d'Anish Kapoor vandalisée à Versailles

© Anish Kapoor - AFP (Archives) | L'œuvre "Dirty Corner" d'Anish Kapoor dans le parc du château de Versailles, avant la dégradation.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2015

Appelée le "Vagin de la reine" par la presse, l'imposante trompe en acier que le sculpteur Anish Kapoor a installée dans le parc du Château de Versailles a été dégradée. L'artiste y voit "une certaine intolérance qui apparaît en France".

La plus imposante des œuvres du sculpteur britannique Anish Kapoor installées dans le parc du château de Versailles* a été vandalisée, a appris l’AFP, mercredi 18 juin, auprès de la direction du domaine. "Une dégradation de l'œuvre ‘Dirty Corner’ a été constatée mercredi matin. Il s'agit de jets de peinture superficiels. Elle est en train d'être nettoyée", a-t-on précisé de même source.

L'œuvre est souvent qualifiée dans la presse de "vagin de la reine", une formule que Kapoor affirme n'avoir jamais employée. Installé dans l'axe principal du parc, sur le Tapis vert, ce tunnel d'acier rouillé de 60 m de long s'ouvre en direction du château par une sorte de trompe, qualifiée de "très sexuelle" par l‘artiste. Cette trompe est entourée d'excavations et d'énormes blocs de pierre, certains peints en rouge sang (voir diaporama en bas de page).

>> À voir sur France 24 : "Anish Kapoor choque à Versailles"

Dans un entretien au "Figaro", le sculpteur estime que cet acte "parle plus d'une certaine intolérance qui apparaît en France que d'art quel qu'il soit […] J'espère qu'il ne s'agit que d'un groupuscule dont la voix recouvre celle de la plupart des autres".

"Lamentable"

Pour sa part, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a qualifié d'"atteinte à la liberté de création" le jet de peinture sur la sculpture de Kapoor. "Dégradation lamentable de l'œuvre. Tout mon soutien à l'artiste", a déclaré la ministre sur Twitter.

Aucune revendication de cet acte de vandalisme n'est parvenue à la direction du domaine de Versailles et aucun signe particulier n'a été relevé près de l'œuvre. Aucune plainte n'a été déposée.

>> À lire sur France 24 : "Art et sexualité : 2014, année d'un nouveau puritanisme français ?"

En octobre 2014, une œuvre provocatrice, "The Tree", en forme de sex-toy géant [de plug anal] de l'artiste américain Paul McCarthy, installée Place Vendôme à Paris, avait été vandalisée par des inconnus. Ils avaient débranché l'alimentation de la soufflerie maintenant la structure gonflable dressée, et sectionné plusieurs sangles.

Après cet acte de vandalisme, McCarthy, qui avait été giflé par un inconnu pendant l'installation de l'œuvre, avait décidé de la démonter.
 

Avec AFP

* "Anish Kapoor Versailles", jusqu'au 1er novembre.
Plus de renseignements sur le site
www.chateauversailles-spectacles.fr.

Première publication : 18/06/2015

  • À l'affiche !

    Bruno Boudjelal s'expose au festival Photomed

    En savoir plus

  • A l'affiche !

    "The Art of The Brick" : les Legos deviennent des objets d’art

    En savoir plus

  • A L'AFFICHE !

    L'histoire du hip-hop racontée à l'IMA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)