Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

SPORT

En images : les athlètes français lancent la candidature de #Paris2024

© Twitter | Les athlètes réunis lors de l'annonce officielle de la candidature de Paris pour les JO 2024, le 23 juin 2015.

Texte par Stéphanie TROUILLARD , au siège du Comité national olympique, à Paris.

Dernière modification : 23/06/2015

De nombreux champions français se sont réunis à Paris pour lancer officiellement la candidature pour les Jeux olympiques 2014. Après avoir échoué trois fois, la capitale compte sur ses sportifs pour enfin gagner l'organisation des JO.

Cent ans après avoir accueilli les Jeux olympiques, en 1924, la ville de Paris s'est de nouveau lancée dans la course aux JO. La candidature officielle a débuté mardi 23 juin au siège du Comité national olympique, à Paris. Après trois échecs (1992, 1998 et 2012), la capitale française compte enfin faire venir la flamme jusqu'à elle. Pour cela, elle mise sur la participation des sportifs de haut-niveau. Emmenés par le triple champion olympique Tony Estanguet, une centaine de champions étaients présents pour le lancement de Paris-2024.

Laura Flessel, double championne olympique d’escrime, porte-drapeau aux Jo de Londres en 2012
"On est sur la ligne de départ. Il n’y a plus de supputations : la France est candidate ! Et ce n’est pas qu’un événement sportif, ce projet a du sens et Paris deviendra une vitrine avec un rayonnement planétaire. On aura besoin de tout le monde : 2024, ce ne sera pas nous, ce sera la jeunesse. On a appris de nos échecs, on a travaillé. Et on a vu l’héritage que laissent les Jeux par la suite. Lorsqu’on regarde par exemple Londres aujourd’hui, trois ans après, ils sont à plus de 14 milliards de retombées économiques et plus de 9 000 nouveaux emplois. Pour l’économie d’un pays, c’est non négligeable. Dans la morosité actuelle, le sport génère une émulation positive. Alors le tout réuni, on ne peut pas rater les Jeux !"


Stéphane Diagana, double champion du monde du 400 mètres haies

"La force de la candidature de Paris réside sur un contexte qui a changé. Depuis 2005 et l’attribution des Jeux de 2012 à Londres, le CIO a revu la façon d’organiser les Jeux d’été parce qu’il a pris conscience du gigantisme auquel pouvait conduire le cahier des charges tel qu’il était pensé. Du coup, l’offre parisienne d’infrastructures est très adaptée à ce nouveau contexte.On les mêmes atouts qu’avant, mais le petit plus, c’est que cette candidature est portée par les sportifs. Et il faudra entretenir et développer l'enthousiasme du public, jusqu’à la décision finale."

Teddy Riner, septuple champion du monde et champion olympique de judo
"Je ne sais pas si ce projet est bâti comme moi, mais en tant que sportif, ce projet me tient à cœur ! Vivre les Jeux, au moins une fois dans ma vie à la maison, serait quelque chose de grandiose, de magique. Aujourd’hui, nous sommes tous réunis. Et qui mieux que nous, les sportifs, peuvent raconter l’histoire des Jeux ? On veut l’offrir au peuple français et on va se battre pour ça. L’esprit des Jeux, c’est cela : ça réunit les gens, ça fédère... c’est bien plus que le sport ! Voilà pourquoi on est tous très heureux d’être ici aujourd’hui. On va tous se tenir la main pour chercher cette candidature. Le JO peuvent changer tellement de choses pour un pays, il suffit juste de bien le gérer."

>> À lire sur France 24 : "Candidature de Paris aux JO : gabegie financière ou poule aux œufs d’or ?"

Christophe Lemaitre, spécialiste du sprint, quadruple champion d’Europe
"Chaque sportif de haut niveau de l’équipe de France doit soutenir cette candidature du mieux qu’il peut pour mettre toutes les chances de notre côté. En tant que sportif français, c’est un rêve ! Des Jeux à domicile, c’est un très gros plus pour nous : avoir le soutien d’un stade acquis à notre cause, c’est quelque chose d’énorme, en terme de performance et au niveau émotionnel. Quand on fait des séries d’un 100 mètres ou d’un 200 mètres, voir tout un stade debout, c’est déjà énorme, alors lors d’une finale, c’est encore plus grand !"

Nicolas Batum, champion d’Europe de basket-ball
"Paris mérite les Jeux olympiques, ça fait un petit moment qu’on essaye de les avoir et j’espère que la troisième fois sera la bonne. Paris a appris de ses erreurs. Ce serait une énorme fierté de pouvoir faire les Jeux à domicile. C’est le Graal de tout athlète ! C’est surtout pour la jeunesse, car je ne pense pas que la plupart des athlètes présents ici seront aux JO 2024. Mais on veut vraiment que la France puisse les avoir".

Christine Arron, championne du monde du 4x100 m
"Il faut que tous les sportifs soient mobilisés pour ce lancement, c’est important ! Tous les points négatifs ont été soulevés et travaillés, pour avoir une candidature beaucoup plus solide qu'en 2012. Je pense que je vais m’engager car j’ai à cœur cette fois-ci que Paris remporte les JO."

Jason Lamy-Chappuis, champion olympique français de combiné nordique, porte-drapeau aux JO de Sotchi en 2014
"On a appris de nos erreurs et cette fois, le timing est bon : on a eu de grands événements sportifs et on en a encore bientôt avec l’Euro-2016 de football et l’Euro-2015 de basket. On a de belles installations et je pense qu’on a un beau projet. Les athlètes se sentent tous concernés et on peut en parler avec passion car on a vécu cela de près : le village olympique, la cérémonie des médailles... on a une vraie valeur ajoutée dans cette la candidature. Et à la tête de cette candidature, le compromis est parfait avec Tony Estanguet, fabuleux représentant des athlètes au CIO, Bernard Lapasset (patron de la fédération internationale de rugby, NDLR), un grand connaisseur en la matière, et avec tous les athlètes présents dans cette campagne."

Première publication : 23/06/2015

  • JEUX OLYMPIQUES 2024

    Candidature de Paris aux JO : gabegie financière ou poule aux œufs d’or ?

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Le Conseil de Paris vote en faveur de la candidature de la ville aux JO de 2024

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Seine-Saint-Denis, atout force de la candidature de Paris aux JO 2024

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)