Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Egypte : 235 morts dans l'attaque d'une mosquée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'interview de Mohammed Ben Salmane au New York Times crée la polémique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

Amériques

Attentat de Boston : Djokhar Tsarnaev, condamné à mort, présente ses excuses

© Capture d'écran France 24 | Djokhar Tsarnaev a été condamné à mort en mai dernier.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/06/2015

L'auteur des attentats de Boston, Djokhar Tsarnaev, condamné à mort par un juge américain, a formulé mercredi des excuses à l'égard des victimes et des survivants lors d'une audience au cours de laquelle il s'exprimait pour la première fois.

Djokhar Tsarnaev, l'un des auteurs de l'attentat de Boston, a formulé mercredi 24 juin pour la première fois des excuses adressées aux victimes et aux survivants, lors d'une audience chargée en émotion.

"Je voudrais présenter mes excuses aux victimes, aux survivants", a déclaré Djokhar Tsarnaev, 21 ans, d'une voix douce et mal assurée, en anglais avec un léger accent russe, avant que le juge fédéral George O'Toole lui impose formellement la sentence de mort décidée le 15 mai par un jury populaire.

"Je suis désolé pour les vies que j'ai prises"

C'est la première fois que s'exprime publiquement celui qui a posé, avec l'aide de son frère, deux bombes artisanales à l'arrivée du marathon de Boston le 15 avril 2013, faisant trois morts et 264 blessés, le plus grave attentat aux États-Unis depuis le 11-Septembre.

"Je suis désolé pour les vies que j'ai prises, pour les souffrances que j'ai causées, pour les dégâts irréparables que j'ai commis", a ajouté le jeune musulman d'origine tchétchène, qui a commencé par évoquer "le mois sacré du Ramadan (...) durant lequel le cœur change".

Il a reconnu avoir commis l'attaque avec son frère aîné Tamerlan, décédé quatre jours après le marathon lors d'une confrontation avec la police, et ajouté qu'il espérait la miséricorde d'Allah pour lui, son frère et sa famille.

Debout dans la salle d'audience du tribunal fédéral de Boston complètement silencieuse, il a aussi, maigre et pâle, salué "la force, la patience et la dignité" de victimes dont, a-t-il dit, il avait appris à connaître le nom durant son procès.

"Trop tard"

Les excuses de Tsarnaev ont été diversement appréciées par les victimes. Certaines, comme Liz Norden, dont deux fils avaient été amputés, ont trouvé qu'elles venaient "trop tard". Les procureurs ont eux souligné que Tsarnaev n'avait pas renoncé au terrorisme.

Auparavant, 24 victimes avaient raconté, certaines en larmes, leurs souffrances, parfois leurs problèmes financiers, et comment leur vie avait changé à jamais. "Il aurait pu arrêter son frère, il aurait pu changer d'avis", a déclaré le père de la plus jeune victime tuée, Martin Richard, 8 ans.

"Il aurait pu parler à la police. Mais il n'a rien fait pour éviter ça. Il a choisi la haine, la destruction, la mort", a déclaré Bill Richard, rappelant qu'il aurait préféré la réclusion à perpétuité, pour que Tsarnaev ait le temps de "se réconcilier" avec ce qu'il a fait.

Deux victimes ont cependant déclaré pardonner à l'ancien étudiant arrivé enfant aux États-Unis, qui avait obtenu la citoyenneté américaine en 2012, et que la défense avait décrit comme un "enfant perdu" sous l'influence de son frère aîné.

Avec AFP

Première publication : 25/06/2015

  • ÉTATS-UNIS

    Attaques du marathon de Boston : Tsarnaev condamné à mort

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE BOSTON

    La CIA et le FBI ont-ils sous-estimé la dangerosité des frères Tsarnaev ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)