Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au coeur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste" au Nicaragua

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Donald Trump : la volte-face

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ant-man et la Guêpe" : un Marvel au féminin

En savoir plus

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

Afrique

Égypte : un an de prison pour la danseuse d'un clip "suggestif"

© DR | Capture d'écran du clip "Seeb Idy"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/06/2015

Le tribunal correctionnel du Caire a condamné dimanche une danseuse à un an de prison pour "incitation à la débauche". La jeune femme apparaissait dans un clip vidéo où elle dansait vêtue d'une robe courte au décolleté plongeant.

Une Égyptienne a été condamnée, dimanche 28 juin, à un an de prison pour avoir "incité à la débauche" en dansant de manière suggestive dans un clip diffusé sur YouTube, selon une source judiciaire.

Reda al-Fouly avait été arrêtée le 25 mai, quelques jours après la diffusion du clip vidéo "Seeb Idy" ("Laisse ma main", en français). On y voit la jeune femme danser vêtue d'une robe très courte au décolleté plongeant, tandis que la caméra multiplie les gros plans sur sa poitrine et ses jambes nues.

Le tribunal correctionnel du Caire l’a condamnée pour "incitation à la débauche" en raison de son apparition dans ce clip amateur, selon un responsable de la cour. Elle peut faire appel du verdict.

Deux autres personnes condamnées

Le réalisateur de la vidéo, Wael Elsedeki, qui danse et rappe à ses côtés dans le clip, a été condamné par contumace à un an de prison, tout comme une troisième personne. Wael Elsedeki se trouve actuellement à l'étranger.

En avril, la célèbre danseuse du ventre arménienne Safinaz avait été condamnée à six mois de prison pour avoir porté un costume aux couleurs du drapeau national lors d'une représentation, ce que le tribunal avait considéré comme une "profanation du drapeau". La justice égyptienne l'avait autorisée à payer une caution pour rester en liberté dans l'attente du verdict en appel.

Avec AFP

Première publication : 29/06/2015

  • ÉGYPTE

    Un commerçant cairote, nouveau roi accidentel de Google en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    "Quartier juif", la série égyptienne où les juifs ne sont pas "les méchants"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Pour pouvoir travailler, une Égyptienne se travestit en homme depuis 43 ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)