Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

Afrique

Madagascar : l'ex-président Ravalomanana clame la victoire de son épouse à Antananarivo

© Rijasolo, AFP | L'ancien président malgache Marc Ravalomanana et son épouse Lalao, le vendredi 31 juillet, à Antananarivo.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2015

L'ex-chef de l'État malgache a annoncé la victoire de son épouse à Antananarivo, la capitale, à l'issue de municipales. Sa principale adversaire, soutenue par Andry Rajoelina, le rival de Marc Ravalomanana, a en partie reconnu sa défaite.

L'ex-président malgache Marc Ravalomanana, renversé en 2009, a revendiqué dans la nuit du vendredi 31 juillet au samedi 1er août la victoire de son épouse Lalao à la mairie de la capitale Antananarivo, au lendemain d'élections municipales qui ont faiblement mobilisé.

"Je vous annonce que nous avons remporté une victoire à Antananarivo", a déclaré l'ancien chef de l’État rentré d'exil fin 2014. "On a des résultats sur 60 % des bureaux et 'Neny' ['Maman' en malgache, c'est-à-dire son épouse] a eu 56,9 % des voix soit 57 %".

Les enjeux des municipales à Antanarivo

Aucune tendance ni résultat officiel n'a été divulgué ni pour Antananarivo, ni pour le reste du pays où les résultats ne sont pas attendus avant plusieurs jours. La presse malgache annonçait cependant sans hésiter samedi la victoire de Lalao tandis que la candidate soutenue par Andry Rajoelina, qui avait ravi le pouvoir à Marc Ravalomanana par un coup de force en 2009, a en partie reconnu sa défaite.

Tremplin présidentiel

Selon Fatma Samura, la coordinatrice des Nations unies pour Madagascar, "le dépouillement s'est déroulé dans le calme et la transparence totale". "Tout ce qu'on peut déplorer aux premières heures de ce dépouillement, c'est le taux de participation très faible", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Quelque 1 695 communes étaient appelées à élire leurs maires et conseillers municipaux. Le véritable enjeu se concentre à Antananarivo dont la mairie sert depuis des années de tremplin présidentiel et où la compétition présente un avant-goût d'élection présidentielle en vue du scrutin de 2018.

Avec AFP

 

Première publication : 01/08/2015

  • MADAGASCAR

    À Madagascar, le trésor du pirate William Kidd n'en était pas un

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    L'ancien président malgache Ravalomanana arrêté après son retour d'exil

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    Les députés votent la destitution du président Rajaonarimampianina

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)