Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Entretien avec Ségolène Royal, en pleine tournée africaine pour promouvoir la COP21

© François Guillot, AFP | La ministre française de l'Écologie, Ségolène Royal.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2015

Un périple diplomatique en Afrique pour promouvoir la COP 21, organisée en France. Telle est la mission que s’est fixée Ségolène Royal, la ministre française de l’Écologie, qui a accordé un entretien à France 24 depuis le Ghana.

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, depuis le Ghana où elle se trouve, dans le cadre de sa tournée africaine pour promouvoir la COP21 –, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal s’est dite, samedi 15 août, confiante sur les résultats de cette conférence sur le climat qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre.

"Le moment a changé, parce que tout le monde aujourd’hui est impacté par le changement climatique (…), a indiqué la ministre. Il y a désormais une sorte de fraternité planétaire qui fait que nous cherchons tous ensemble des solutions (…), nous sommes en train de dépasser les clivages du passé pour construire ensemble ce que nous voulons faire de notre maison commune qui est cette petite planète (…)"

"L'Afrique veut son autonomie énergétique"

Depuis le début du mois d'août, Ségolène Royal a sillonné l'Afrique, de la Namibie au Ghana, en passant par la Zambie et le Botswana. La ministre française de l'Écologie a rendu un vibrant hommage au continent africain, qui n’est "pas responsable" du réchauffement climatique, mais l’une de ses victimes, en subissant "très directement les conséquences" du dérèglement qui touche la planète.

Ségolène Royal s’est félicitée de la mobilisation de l’Afrique dans la perspective de la conférence sur le climat, "c’est une très bonne nouvelle". Et d’ajouter : "Je suis émerveillée par l’intelligence collective et du sérieux avec lequel les pays africains que j’ai visités préparent la COP21".

Elle a expliqué qu’il était "absolument urgent de répondre aux attentes des gouvernements africains" en ce qui concerne le transfert de technologie du Nord vers le Sud. "Les pays africains ne demandent pas d’assistanat, ils demandent à pouvoir accéder à leur autonomie énergétique grâce aux transferts de technologie et de savoir-faire", a-t-elle précisé.
 

Première publication : 15/08/2015

  • ENVIRONNEMENT

    À Genève, 195 pays adoptent un texte de négociation sur le climat

    En savoir plus

  • PÉROU

    Accord sur le climat à Lima, un "pas en avant" selon l’UE

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    "Paris climat 2015" : la diplomatie française œuvre "pour un accord historique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)