Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

FRANCE

Crise au FN : Jean-Marie Le Pen veut "que cesse la division"

© Boris Horvat, AFP | Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse, le 5 septembre 2015 à Marseille.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/09/2015

Exclu fin août du FN, Jean-Marie Le Pen a réuni samedi ses soutiens locaux à Marseille, où se tient également l'université d'été du parti d'extrême droite. Il a dit souhaiter "l'unité" et annonce créer un "rassemblement Bleu Blanc Rouge".

Changement de ton au FN. Alors que les Le Pen, père et fille, étaient encore à couteaux tirés il y a quelques jours, le patriarche du Front national Jean-Marie Le Pen, exclu fin août du parti qu'il a fondé, s'est dit samedi 5 septembre prêt à enterrer la hache de guerre.

"Je souhaite que l'on débouche sur une unité, condition sine qua non de la victoire, je veux que cesse cette division", a déclaré Le Pen père, lors d'une conférence de presse à Marseille, à quelques kilomètres du lieu où se déroule l'université d'été du Front national.

La veille encore, sa fille Marine rappelait à quel point leurs relations sont tendues, qualifiant son père de "petite Femen personnelle" du FN, en référence à ces militantes aux seins nus qu'abhorre le parti.

"Je ne considère pas du tout les événements actuels comme une tempête définitive, un tsunami qui détruit tout" au sein du parti d'extrême droite, a ajouté Jean-Marie Le Pen, qui réunissait plusieurs dizaines de ses soutiens locaux pour un déjeuner.

La possibilité d'une liste dissidente en Paca

"Il faut cesser cette chasse aux sorcières. (...) Marine doit comprendre que pour gagner les régionales, elle doit mettre toutes les chances de son côté et ne pas négliger ceux qui ont l'expérience", a-t-il ajouté, appelant à ce que ses partisans, exclus ou qui ont quitté le parti, soient intégrés dans les listes du FN pour les régionales de décembre.

Ménageant ses arrières, Jean-Marie Le Pen a refusé d'exclure totalement la possibilité d'une liste dissidente à celle conduite par sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen en région Paca, une hypothèse toutefois "peu probable" selon lui. "Je tirerai jusqu'au dernier moment" a prévenu l'octogénaire, qui dit vouloir "aider Marine Le Pen à garder la ligne de ce qu'a été le FN depuis 40 ans".

>> À lire sur France 24 : Jean-Marie Le Pen encore plus nuisible hors du parti ?

Création d'un "rassemblement Bleu Blanc Rouge"

Jean-Marie Le Pen a également annoncé samedi vouloir créer un "rassemblement Bleu Blanc Rouge" pour "agir dans le même sens que le Front national, sans y appartenir".

"Je propose que nous nous réunissions, vous ne serez pas orphelins, dans le Rassemblement Bleu Blanc Rouge", a déclaré le leader d'extrême droite. "Il s'agit de remettre le FN dans l'axe dans lequel il s'est placé pendant des années", a-t-il précisé, critiquant une nouvelle fois la politique de "dédiabolisation" menée par sa fille Marine.

La nouvelle formation politique aura vocation à réunir des militants d'extrême droite qui n'ont pas ou plus leur carte du parti, mais également des membres du Front national souhaitant rester fidèles à Jean-Marie Le Pen. Elle sera "le pendant" du Rassemblement Bleu Marine, créé pour élargir la base du parti d'extrême droite en vue des régionales de décembre prochain.

Avec AFP

Première publication : 05/09/2015

  • FRANCE

    Marine Le Pen : Jean-Marie est "notre petite Femen personnelle"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marie Le Pen exclu du Front national par le bureau exécutif du parti

    En savoir plus

  • FRANCE

    Exclusion du FN : "Le Pen est entré comme un rebelle, il sortira comme un rebelle"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)