Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Baisse des APL, hausse de la CSG, suppression de l’ISF : Macron persiste et signe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le président parle dans le téléviseur"

En savoir plus

Asie - pacifique

Vidéo : une ville japonaise ensevelie par la boue, plus de 100 000 personnes évacuées

© Jiji Press, AFP | Les habitants de la région de Joso, au Japon, se sont réfugiés sur les toits en attendant la venue des secours, le 10 septembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/09/2015

Des pluies torrentielles ont balayé la région de Joso au Japon, dans le sillage du typhon Etau, provoquant de graves inondations. Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées jeudi.

Un "mur d'eau" s'est abattu, jeudi 10 septembre, sur la ville de Joso, à l'est du Japon. La montée des eaux a été provoquée par des pluies diluviennes conséquentes au passage du typhon Etau, qui avait déjà balayé la partie centrale de Honshu, l’île principale de l’archipel nippon mercredi. Des centaines de milliers de personnes sont encore en cours d'évacuation.

 

La chaîne publique NHK a diffusé en direct les images de la rivière Kinugawa rompant l'une de ses rives et crachant une gigantesque vague boueuse à travers une partie de la ville de Joso.

D'après Marie Linton, correspondante de France 24 à Tokyo, certaines maisons ont été emportées par la puissance du torrent d'eau et de nombreux habitants réfugiés sur les toits attendent encore d'être secourus par hélicoptère. "Des images qui rappellent aux Japonais celles du terrible tsunami de mars 2011", a précisé la journaliste.

Plus de 100 000 évacuations

Cent mille personnes ont été évacuées jeudi dans l'est du Japon en raison de ces pluies. On dénombre au moins deux disparus et 17 blessés, ainsi que de nombreuses personnes isolées par la montée des eaux de certaines rivières.

L'agglomération de Joso, 65 000 habitants, est située à 60 km au nord de la capitale Tokyo, qui avait aussi subi des inondations la veille. La préfecture de la région d'Ibaraki, où se trouve Joso, a été prévenue par l'Agence nationale de météorologie qui avait lancé une "alerte spéciale", niveau le plus élevé et rarement atteint. Une alerte similaire avait été émise dans la province de Tochigi.

"Nous ne disposons pas d'informations à jour sur les dommages mais nous savons qu'ils sont importants et concernent de vastes régions", a déclaré un responsable de la préfecture d'Ibaraki. Plusieurs personnes étaient selon les médias portées disparues à travers le pays, où en de nombreux endroits l'eau arrivait à la taille.

Le gouvernement japonais a rapidement réagi, déclarant qu’il allait "faire tout son possible pour affronter cette catastrophe (...) en plaçant la vie des gens en priorité", a annoncé dans l'après-midi à la presse le Premier ministre Shinzo Abe.

De l’eau contaminée par Fukushima déversée dans l’océan

Les pluies torrentielles ont également eu pour effet de déverser dans l'océan de l'eau contaminée par la radioactivité à proximité de la centrale de Fukushima dévastée par le tsunami de 2011, selon un porte-parole de la compagnie Tepco.

"Ces intempéries sont d'une ampleur que nous n'avons encore jamais connue et elles présentent un danger immédiat", avait pourtant averti un responsable de l'agence de météorologie, Takuya Deshimaru, lors d'une conférence de presse diffusée jeudi matin à la télévision.

Avec AFP

Première publication : 10/09/2015

  • JAPON

    Plus de quatre ans après Fukushima, le Japon renoue avec l'énergie nucléaire

    En savoir plus

  • JAPON

    Japon : trois morts dans le crash d'un avion de tourisme à Tokyo

    En savoir plus

  • AVIATION

    L'avion Solar Impulse forcé d'atterrir au Japon en raison de la météo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)