Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigéria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

Economie

La Nasa affirme avoir la preuve définitive de la présence d'eau sur Mars

© NASA | La Nasa a acquis la certitude que de l'eau était présente sur la planète Mars.

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/09/2015

La Nasa l'avais promis : lundi, l'un des mystères de Mars a été résolu. L'agence spatiale américaine est aujourd'hui certaine que de l'eau coule sur la planète rouge.

La Nasa en est sûre : il y a bien de l’eau sur Mars. Pas des traces vieilles de millions voire de milliards d’années, mais des traces qui remontent "à quelques jours", ont annoncé les scientifiques de l’agence spatiale américaine lundi 28 septembre. Ils avaient prévenu, ce week-end, avoir résolu "l'un des mystères" de la planète rouge.

La découverte pourrait être d’importance : l’eau est un préalable nécessaire à l’existence de la vie et sa présence peut aussi être essentielle pour d’éventuelles prochaines missions sur Mars.

Reste qu’il s’agit d’eau salée, qui, donc, n’est pas consommable par le commun des terriens. La nouvelle preuve apportée par la Nasa et détaillée dans un article paru dans Nature Geoscience est la présence de sels minéraux "hydratés" visibles sur des clichés détaillés pris par les outils d’observation de l’agence spatiale américaine. L’hydratation nécessite une intéraction avec le précieux liquide, rappelle les auteurs de l’article.

Des traces en 2011

Cette nouvelle preuve vient s’ajouter à une faisceau d’indices concordants accumulés depuis quatre ans par, entre autres, Lujendra Ojha, l’un des co-auteurs de l’article et doctorant à la Georgia Institute of Technology. Il avait découvert "par accident", en 2011, des traces sombres sur la surface d’un cratère, comme des empreintes laissées par des gros doigts qui ne seraient visibles qu’à certaines saisons. Hypothèse la plus probable et médiatiquement la plus prometteuse : ces marques avaient été laissées par le flot de l’eau.

Le jeune scientifique avait ensuite récidivé en 2014 avec un nouvel article paru dans le journal "Science" auquel il avait collaboré. Cette fois-ci, les scientifiques avaient découvert que la composition minérale ces traces étaient compatibles avec l’effet que l’eau pouvait avoir sur cette roche… mais pas seulement. D’autres phénomènes pouvaient aussi entrer en ligne de compte.

Les nouvelles données viennent donc enfoncer le clou. Ces résultats ouvrent aussi la porte à de nouvelles questions : d’où vient cette eau et a-t-elle permis l’émergence d’une forme de vie extraterrestre ?
 

Première publication : 28/09/2015

  • ESPACE

    La France à la conquête de Mars en 2016

    En savoir plus

  • ESPACE

    Mars : de l’eau et un mystérieux caillou pour le 10e anniversaire d'Opportunity

    En savoir plus

  • ESPACE

    Mars One : plus d’un millier de candidats en lice pour coloniser Mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)