Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au coeur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste du Nicaragua"

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Donald Trump : la volte-face

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ant-man et la Guêpe" : un Marvel au féminin

En savoir plus

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un grand acteur de l'économie française ou internationale revient sur l’actualité micro et macro économique. Le jeudi, à 16h45.

Dernière modification : 02/10/2015

"Il faut augmenter la pression fiscale en Afrique"

© France 24

Les pays africains connaissent une croissance parmi les plus rapides du monde. Mais leur développement est entravé par le manque d'infrastructures. Il faudrait 90 milliards de dollars d'investissements par an, soit 15 % du PIB de la région, pour pourvoir aux besoins du continent. Comment trouver les financements ?

Ibrahim Assane Miyaki, secrétaire exécutif du Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique), une structure panafricaine d'aide au développement, prône une plus grande implication des politiques de la région pour attirer les investissements. "L'époque où les chefs d'État et de gouvernement faisaient de beaux discours sur les infrastructures et attendaient que les experts leurs fassent des rapports est terminée", insiste-t-il, "les États où ça marche sont ceux où ils s'impliquent".

L'impôt pourrait être une source plus importante de financement pour subvenir aux besoins en infrastructures. "Il faut augmenter la pression fiscale en Afrique parce qu'elle est extrêmement basse et ce n'est pas normal", estime-t-il.
 

 

Par Stéphanie ANTOINE

Les archives

19/07/2018 Ali LAIDI

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

Emmanuel Macron a reçu les organisations syndicales et patronales mardi 17 juillet, une rencontre vue comme une main tendue de l'Élysée après des mois où le dialogue social est...

En savoir plus

13/07/2018 Ali LAIDI

"Pour la City, c'est un hard Brexit"

Le projet post-Brexit du gouvernement britannique inquiète la City de Londres. D'après Frederick Lacroix, avocat associé chez Clifford Chance, "c'est un hard Brexit pour la...

En savoir plus

06/07/2018 Ali LAIDI

"Douze palaces à Paris, ce n'est ni trop, ni pas assez"

Depuis 2010, douze hôtels de luxes parisiens ont décroché l’appellation très convoitée de "palace". L'hôtel de Crillon, situé place de la Concorde, en fait partie. Ce dernier a...

En savoir plus

29/06/2018 Ali LAIDI

Édition : "Lorsqu'il y a de bons livres, le secteur fonctionne bien"

Président du syndicat national de l'édition et PDG du groupe Média Participations, Vincent Montagne est l’invité d’Ali Laïdi. En 2017, le chiffre d'affaires du livre a reculé de...

En savoir plus

22/06/2018 Ali LAIDI

Taxes américaines : "L'UE ne peut pas permettre qu'elle se fasse rouler dessus sans réaction"

Tandis que Bruxelles appliquera dès le vendredi 22 juin de nouveaux droits de douanes sur les produits américains en réponse à ceux introduits unilatéralement par Donald Trump...

En savoir plus