Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping promet "un nouveau modèle commercial" plus ouvert et plus équitable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

SPORT

Coupe du monde : vaincus par l'Irlande, les Bleus retrouveront les All Blacks en quarts

© Gabriel Bouys, AFP | La France a été sèchement battue par l'Irlande, dimanche, à Cardiff (9-24).

Texte par Yann BUXEDA , envoyé spécial France 24 à Cardiff (Pays de Galles)

Dernière modification : 12/10/2015

Souvent dépassé, trop ponctuellement inspiré, le XV de France s'est incliné face à une solide équipe d'Irlande, dimanche soir, au Millenium Stadium de Cardiff (9-24). Les Bleus joueront les All Blacks en quarts de finale.

Il est des défaites qui semblent inéluctable... Face à l'Irlande, le XV de France a bien tenté de faire illusion une mi-temps, mais les hommes de Philippe Saint-André étaient tout simplement moins forts. Et ils se sont logiquement inclinés face à une solide équipe d'Irlande, 24 à 9.

Devant les 72 000 spectateurs du Millenium Stadium de Cardiff – dont les trois quarts étaient dévoués à la cause des Verts –, les Irlandais ont développé ce rugby qui leur a permis de dominer l'Europe ces deux dernières années.

Au coup d'envoi, ce sont pourtant les Bleus qui ont pris l'initiative. Dans la ferveur de Cardiff, les Français ont mené les débats lors du premier quart d'heure. À deux reprises, Michalak et Spedding ont eu la possibilité de concrétiser les belles promesses françaises, mais leurs coups de pied n'ont pas permis aux Bleus d'ouvrir le score (6e puis 10e, sur le poteau).

Et là où les Bleus ont laissé six points en route, les Irlandais n'ont pas failli. Sur une pénalité de 43 mètres face aux poteaux, le métronome irlandais Sexton a donné l'initiative aux siens sans sourciller (0-3, 12e).

Il a fallu attendre le quart d'heure de jeu pour que les Bleus débloquent le compteur. Et c'est le contesté Scott Spedding qui a marqué les trois premiers points des Français, sur un long coup de pied de 50 mètres (3-3, 15e).

Une égalité de courte durée, puisque le buteur irlandais a redonné l'avantage aux siens dans la foulée, sur une pénalité à 25 mètres (3-6, 19e). Mais Spedding, de nouveau au-delà des 50 mètres, a permis aux Bleus de rester en course (6-6, 22e).

Sexton et O'Connell sortent sur blessure...

Lorsque Sexton, touché sur un gros plaquage de Picamoles, a quitté le terrain sur blessure (25e), les Bleus ont pensé un temps profiter de ce coup du sort. Mais même sans leur maître à jouer, les Irlandais ont repris le score, sur une pénalité du nouvel entrant, Madigan (6-9, 27e).

Et les Verts ont même eu l'opportunité d'inscrire le premier essai du match peu après la demi-heure de jeu, mais Earls a laissé échapper le ballon en bout de ligne, sur un 2 contre 1 qui aurait dû permettre aux hommes de Joe Schmidt de prendre le large (32e).

Au retour des vestiaires, les Irlandais ont rapidement réparé cette erreur. Après dix minutes d'une domination sans partage face à des Bleus dépassés, et malgré la sortie du capitaine irlandais Paul O'Connell sur blessure, Rob Keanny est venu aplatir derrière la ligne d'enbut des Bleus. Le 15 irlandais, qui a déchiré le dernier rideau défensif, est venu concrétiser cinq minutes de pilonnage des avants (6-14, 50e).

... mais l'Irlande assure

Avec huit points d'avance, les Irlandais s'étaient mis à l'abri... Dans la foulée, les Bleus ont bien tenté de réagir, et les entrées de Le Roux, Parra et Talès ont clairement redynamisé les débats.

Le buteur de l'ASM Clermont Auvergne a même permis aux Français de revenir à cinq points peu après l'heure de jeu (14-9, 63e) sur une pénalité plein axe. Mais Conor Murray, sur un nouveau lancer en touche irlandais réussi, a mis fin aux espoirs des hommes de Philippe Saint-André en aplatissant sous les poteaux au terme d'un nouveau mouvement d'école (9-19, 71e).

Et Madigan, excellent remplaçant de Sexton, a donné plus d'ampleur au score en réussissant deux coups de pied supplémentaires (9-21 puis 9-24, à la 76e).

Ce sont fort logiquement les Verts, dans un Millenium Stadium acquis à leur cause, qui ont décroché le droit de jouer l'Argentine en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby 2015.

Pour les Bleus, ce sera la Nouvelle-Zélande... Mais pour rééditer l'exploit de 2007, déjà au Millenium Stadium, il faudra clairement montrer plus de discipline, plus de régularité. Et plus de talent, aussi...

Le programme des quarts de finale (heure de Paris) :

• Samedi 17 octobre
Afrique du Sud – Pays de Galles (17h)
Nouvelle-Zélande – France (21h)

• Dimanche 18 octobre
Irlande – Argentine (14h)
Australie – Écosse (17h)

Revivez France - Irlande, épilogue de la poule D de la Coupe du monde de rugby 2015 sur votre tablette ou votre mobile en cliquant ici.

Si le direct ne s'affiche pas, merci de rafraîchir la page en appuyant sur F5.

Première publication : 11/10/2015

  • RUGBY

    Mondial de rugby : l'Angleterre éliminée par l'Australie

    En savoir plus

  • RUGBY

    Mondial de rugby : le XV de France domine le Canada et se qualifie pour les quarts

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY

    En images : dans la "Fanzone", avec les supporters "gaulois"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)