Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Pitti Uomo, à Florence, le plus grand salon de mode masculine au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Un an de Trump à la Maison Blanche : quel bilan économique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, un an après"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les autorisations de coupe de bois suspendues après la tuerie en Casamance

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Après un an de Trump, "le progrès social est en panne aux États-Unis"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

Amériques

Vidéo : la caravane des mères d'Amérique centrale pleure les migrants disparus

© Ronaldo Schemidt , AFP | Des mères de migrants disparus manifestent à Mexico en octobre 2012.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/12/2015

La "caravane des mères d’Amérique centrale" est arrivée lundi à Mexico. À son bord, 39 femmes à avoir perdu un enfant durant un périple vers les États-Unis. Elles alertent aujourd'hui sur les dangers de cette course vers le rêve américain.

Elles n'ont pas vu leurs enfants depuis des mois, mais elles restent unies et déterminées. Venant de différents pays d’Amérique centrale, 39 mères de migrants disparus durant leur voyage vers les États-Unis ont organisé une "caravane des mères d’Amérique centrale", qui est arrivée à Mexico lundi 7 décembre.

Ces femmes recherchent désespérement leurs fils et leurs filles disparus alors qu'ils tentaient de rejoindre l'eldorado américain, contraints de traverser des territoires où sévit la dangereuse guerre des cartels de la drogue mexicains. La caravane veut attirer l’attention sur les dangers auxquels font face ces migrants.

Vingt mille enlèvements chaque année

"Je suis venue ici avec beauoup d’espoir, confie l’une de ces mères, devant la basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico. Je suis venue prier la vierge de Guadalupe pour lui demander de me ramener mon fils. Depuis que j'ai quitté mon pays, j'ai toujours l’espoir qu’un jour je pourrai le revoir, le serrer dans mes bras, le toucher..."

Plongé dans une guerre sans merci contre les cartels, le Mexique fait face à une violence extrême et généralisée. De plus en plus de migrants d’Amérique centrale, qui transitent par là, y sont enlevés contre rançon : 20 000 chaque année, d’après la Commission nationale mexicaine des droits de l’Homme. Six femmes migrantes sur 10 sont victimes d’abus sexuels, selon Amnesty International.

>> À voir sur France 24 : "Mexique : les déplacés de la guerre des cartels"

Les mères de ces disparus s’estiment abandonnées par la société. "Les gens sont indifférents, ils ne ressentent pas la douleur que nous, mères, nous ressentons", déplore l’une de ces femmes.

Partie de la frontière entre le Guatemala et le Mexique le 30 novembre, la caravane traversera au cours de son voyage 7 États mexicains. Elle terminera son périple le 19 décembre.
 

Première publication : 08/12/2015

  • MEXIQUE

    Le chef des Zetas, un des principaux cartels du Mexique, arrêté

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Assassinat d'un général mexicain chargé de la lutte contre les cartels

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Elle luttait contre les cartels, ils annoncent sa mort sur son compte Twitter

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)