Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

LE DÉBAT

Proche-Orient : un nouvel affrontement est-il imminent entre Israël et le Hamas ?

En savoir plus

FRANCE

Le fils de Laurent Fabius placé en garde à vue pour faux, escroquerie et blanchiment

© Bertrand Guay, AFP | Thomas Fabius

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/12/2015

Thomas Fabius a été placé mardi en garde à vue dans le cadre d'une affaire pour faux, escroquerie et blanchiment. Le fils du chef de la diplomatie française est dans le collimateur de la justice depuis plusieurs années.

Dans le viseur de la justice française depuis plusieurs années en France et aux États-Unis, Thomas Fabius, fils du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a été placé mardi 15 décembre en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour faux, escroquerie et blanchiment.

Une information judiciaire avait été ouverte en 2013 pour éclaircir d'importants mouvements de fonds qui pourraient avoir transité par les comptes de Thomas Fabius. Les enquêteurs s'intéressent notamment à l'acquisition en 2012 d'un appartement à Paris pour sept millions d'euros. Cette transaction avait fait l'objet d'un signalement par la cellule antiblanchiment de Bercy, Tracfin. Cet appartement, situé boulevard Saint-Germain, "a été perquisitionné mardi matin", selon une source proche de l'enquête.

C'est la première fois que Thomas Fabius est entendu dans cette affaire par les enquêteurs de l'office central de répression de la grande délinquance financière de la direction centrale de la police judiciaire. Sollicité, son avocat, Me Cyril Bonan, a confirmé la garde à vue, mais n'a pas fait d'autre commentaire dans l'immédiat.

Un joueur invétéré

Thomas Fabius est également visé par un mandat d'arrêt délivré par les États-Unis fin octobre. Durant une folle nuit à Las Vegas de mai 2012 – le 16 exactement, soit le jour où son père a officiellement été nommé chef de la diplomatie française – le jeune homme a distribué des chèques en bois totalisant 3,5 millions de dollars. Selon la plainte officielle remontant à avril 2013, Thomas Fabius a été pris d'une frénésie d'achat de jetons et de plaques de casino, signant des chèques les uns après les autres.

En juillet 2013, un proche de Laurent Fabius confiait au "JDD" que "les seuls soucis des Fabius viennent de leur fils Thomas". Épargnée jusqu'à présent, la famille Fabius pourrait cette fois être inquiétée. Les enquêteurs examinent avec attention des versements suspects effectués sur le compte de Thomas Fabius par sa tante, pour un total de 550 000 euros.
 

Avec AFP

Première publication : 15/12/2015

  • JUSTICE

    Thomas Fabius visé par une enquête pour "faux", "escroquerie" et "blanchiment"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Thomas Fabius accusé de vol par des casinos aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)