Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"En pleine épidémie de rougeole, les anti-vaccins continuent à diffuser de fausses informations"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de l'Aïd, à la rencontre des musulmans ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Pape François s'engage pour lutter contre la pédophilie

En savoir plus

FOCUS

Vénézuela : à Caracas, certains quartiers vivent dans la nostalgie des années Chavez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dans les coulisses du Studio Harcourt

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Finance verte : "Ce n'est pas un problème d'argent mais de projets"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne : la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise Grecque : 8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

FRANCE

Édith Piaf reste, 100 ans après sa naissance, un symbole de la France

© Olympia musique, AFP | Édith Piaf, lors d'un concert dans la salle parisienne de l'Olympia, le 30 décembre 1960.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2015

Cent ans après sa naissance, Édith Piaf reste une icône de la chanson française. Elle est l'une des premières artistes françaises à avoir acquis une popularité internationale, un succès qui ne s'est, depuis, jamais démenti.

L’une des plus grandes icônes de la chanson française aurait eu 100 ans ce samedi. Édith Piaf, de son vrai nom Édith Giovanna Gassion, a vu le jour le 19 décembre 1915, non pas sur les marches d’un immeuble insalubre de la rue de Belleville, comme le veut une légende tenace, mais dans une chambre de l’hôpital Tenon, dans le XXe arrondissement de Paris.

"Par sa voix, quasi-surnaturelle, cette môme de Paname, cette fleur du pavé, a conquis la planète et vibre encore dans nos mémoires", écrit Robert Belleret, le biographe de la chanteuse dans "Edith Piaf, Vivre pour chanter" (éditions Gründ). Et pour cause, 100 ans après sa naissance, l’interprête de "La vie en rose", "La foule" ou encore "L’hymne à l’amour" reste l'icône de Paris aux yeux du monde, comme l'ont montré les multiples hommages rendus à la capitale à travers ses chansons après les attentats du 13 novembre. La "Môme" s'est ainsi retrouvée érigée en symbole de la France au côté du drapeau tricolore, de la Tour Eiffel et de la Marseillaise.

"La vie en rose"

Édith Piaf est la première artiste française à avoir eu une véritable audience internationale, notamment aux États-Unis. Et, à l'exception de Charles Aznavour, elle reste l'une des seules à avoir remporté un tel succès dans la langue de Molière. Depuis sa mort le 10 octobre 1963, sa notoriété ne s'est jamais démentie.

Un succès constant depuis 100 ans

"La vie en rose", dont elle avait signé les paroles, figure, année après année, dans le top ten des chansons françaises rapportant le plus de droits d'auteur à l'international (aux côtés des tubes du moment signés David Guetta ou Daft Punk).

Le succès mondial du film d'Olivier Dahan, "La Môme", et l'Oscar remporté par Marion Cotillard ont encore ravivé l'aura d'une artiste dont les chansons ont aussi bien été reprises par Lady Gaga que Grace Jones, la rockeuse anglaise Anna Calvi et Frank Sinatra.

"La foule"

Preuve de l'intérêt qu'elle continue de susciter, cent ans après sa naissance, des spectacles autour de ses chansons et de sa vie sont actuellement à l'affiche un peu partout dans le monde, de Rio à Budapest en passant par Londres ou New York.

"À l'autre bout du monde, on peut entendre Piaf dans un bistrot. Je me souviens d'avoir entendu 'L'hymne à l'amour' dans un petit café sur la côte Pacifique au Chili, dans des magasins au Japon... Il n'y a pas beaucoup d'autres équivalents", témoigne M. Belleret.

Avec AFP

Première publication : 19/12/2015

  • CHANSON

    50 ans après sa mort, la môme Piaf enchante toujours les cœurs

    En savoir plus

  • EXPOSITION

    En images : Une exposition à la BNF retrace la vie d'Édith Piaf

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)