Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 23/12/2015

Gilles Kepel : les attentats de Paris ont été "écrits" en 2005

© Capture d'écran France 24

France 24 reçoit Gilles Kepel, politologue, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, qui publie "Terreur dans l’Hexagone, genèse du jihad français" (Ed. Gallimard).

Dans son livre "Terreur dans l’Hexagone, genèse du jihad français", Gilles Kepel revient sur le jihad en France et sur les attentats qui ont frappé la France en janvier et en novembre 2015. Pour ce spécialiste de l'islam, l’année 2005 a été fondatrice.

"Nous sommes arrivés à cette situation terrible d’une manière qui était écrite, si j’ose dire", explique Gilles Kepel. "En effet, il y a dix ans, en janvier 2005, Abou-Moussab Al Souri, un Syrien passé par la France pour faire des études et ensuite marié à une Espagnole, a mis en ligne un traité en arabe : 'Appel à la résistance islamique mondiale'", explique-t-il. Dans ce traité, le prédicateur syrien a théorisé ce qui deviendrait le nouveau mode opératoire des jihadistes.

Abou-Moussab Al Souri "prend le contre-pied de Ben Laden et de son jihadisme pyramidal qui ne mobilise pas les masses", analyse Gilles Kepel. L'islamiste invite à "passer par le bas, à viser principalement comme exécutants des jeunes issus de l’immigration ou récemment convertis dans les pays européens et il considère que l’Europe est le ventre mou de l’Occident".

Le politologue note par ailleurs que Youtube, Facebook et Twitter ont permis de "créer des communautés de base qui permettront à ce jihadisme qui fonctionne comme un essaim d’abeille de prospérer et de proliférer".

 

Par Jean-Karim FALL

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/08/2017 Sports

Tony Estanguet : "Les JO ont besoin de revenir en Europe"

Dans un entretien accordé à France 24 au Grand Palais à Paris, Tony Estanguet, co-président du comité de candidature de Paris-2024, se dit confiant quant à la candidature...

En savoir plus

27/07/2017 Moyen-Orient

Pour le ministre égyptien des Affaires étrangères, le Qatar "soutient et finance le terrorisme"

Dans un entretien accordé à France 24, Sameh Choukri, ministre égyptien des Affaires étrangères, accuse le Qatar de soutenir le terrorisme en Égypte. Sameh Choukri soutient que...

En savoir plus

26/07/2017 Libye

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le général Khalifa Haftar, qui contrôle l'est de la Libye, revient sur l'accord conclu en France mardi avec son rival Fayez...

En savoir plus

26/07/2017 Afrique

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d'entente nationale libyen – reconnu par la communauté internationale –, revient sur...

En savoir plus

18/07/2017 Turquie

Fethullah Gülen : "Je ne m'inquiète pas d'une extradition vers la Turquie"

Dans un entretien exclusif à France 24, Fethullah Gülen, considéré par Ankara comme l'instigateur du putsch manqué de juillet 2016 en Turquie, admet qu'il a rencontré un...

En savoir plus