Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

EUROPE

Un million de migrants sont arrivés en Europe en 2015

© Armend Nimani, AFP | Plusieurs milliers de migrants arrivent en Croatie le 17 septembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/12/2015

L’Organisation internationale pour les migrants et l’ONU ont annoncé, mardi, que le nombre de migrants et réfugiés arrivés par mer et terre dans six pays situés aux frontières extérieures de l'Union européenne avait dépassé le million en 2015.

Il s’agit du flux migratoire le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale : plus d’un million de migrants sont arrivés depuis janvier en Europe, en empruntant pour la plupart les voies maritimes périlleuses de la Méditerranée, ont annoncé mardi 22 décembre l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et l'ONU.

Les chiffres compilés par l'OIM concernent six pays : Grèce, Bulgarie, Italie, Espagne, Malte et Chypre. La Grèce a totalisé l'immense majorité (816 752) des 1 005 504 arrivées enregistrées au 21 décembre.

>> À lire sur France 24 : "Grèce : arrivée record de 48 000 migrants en moins d'une semaine"

Parmi les migrants qui ont traversé la Méditerranée cette année, "une personne sur deux cette année - un demi-million de personnes - était un Syrien fuyant la guerre dans son pays", selon le communiqué du HCR et de l'OIM. Les Afghans ont représenté 20 % des arrivées et les Irakiens 7 %.

>> À lire sur France 24 : "Selon l'ONU, 8 000 migrants arrivent chaque jour en Europe"

"Les migrations sont inévitables, nécessaires et souhaitables"

Dans ce texte, William Lacy Swing souligne qu’au-delà du fait de compter ces personnes, "il faut agir. La migration doit être légale, sécurisée et sûre, aussi bien pour les migrants que pour les pays qui les accueillent." "Nous savons que les migrations sont inévitables, nécessaires et souhaitables", a-t-il ajouté.

"Alors que les sentiments anti-étrangers augmentent dans certains endroits, il est important de reconnaître les contributions positives des réfugiés et migrants aux sociétés dans lesquelles ils vivent", a, quant à lui, affirmé le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, cité dans le communiqué.

Le HCR dit se préparer à un afflux de même ampleur en 2016 mais le porte-parole de l'OIM, Joël Millman, juge impossible de faire des prévisions fiables.

Pour le HCR, qui a évalué la semaine dernière le nombre de réfugiés et déplacés internes à 60 millions à travers le monde, la hausse du nombre d'arrivées en Europe n'est que le symptôme visible d'un problème bien plus large.

>> À lire sur France 24 : "Le HCR s'alarme de la progression du nombre de réfugiés et de déplacés"

"Je ne comprends pas pourquoi on veut à tout prix parler de problème européen. C'est un problème mondial", a souligné, mardi, le directeur du bureau genevois de l'agence onusienne, Michael Moller, pendant une conférence de presse.

Pour y faire face, le patron du HCR, Antonio Guterres, avait réclamé la semaine dernière une "réinstallation massive" de réfugiés syriens en Europe.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 22/12/2015

  • DANEMARK

    Le Danemark envisage de confisquer les objets de valeurs des migrants pour financer leur accueil

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Crise migratoire, menace de "Brexit"... l’UE veut calmer le jeu

    En savoir plus

  • CRISE DES MIGRANTS

    Union européenne : le projet d'agence supranationale de gardes-côtes fait débat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)