Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

EUROPE

Urbi et Orbi : le pape François fustige les "atroces actions terroristes"

© Alberto Pizzoli, AFP | Le pape François a célébré la traditionnelle messe de Noël "Urbi et Orbi" au Vatican le vendredi 25 décembre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/12/2015

La traditionnelle messe du jour de Noël "Urbi et Orbi" a été marquée par l'actualité. Le pape François a notamment apporté son soutien aux efforts de l'ONU pour mettre fin aux conflits en Syrie et en Libye, et a dénoncé les "atrocités terroristes".

Migrants, terrorisme, conflit au Proche-Orient... L'actualité a occupé une grande place lors de la traditionnelle messe du jour de Noël "Urbi et Orbi" ("à la ville et au monde" en latin), vendredi 25 décembre, à la basilique Saint-Pierre au Vatican.

Le pape François a notamment rappelé sa ferme position contre "les atroces actions terroristes sous les cieux d'Égypte, à Beyrouth, Paris, Bamako et Tunis", et déploré que le terrorisme "n'épargne pas non plus le patrimoine historique et culturel de peuples entiers". Le souverain pontife a aussi demandé "le soutien de tous" dans la lutte contre le terrorisme et salué les récents efforts engagés sous l'égide de l'ONU pour mettre fin à toute urgence aux conflits en Syrie et en Libye pour "faire taire le vacarme des armes".

"Que Dieu récompense ceux qui viennent en aide aux migrants"

Deuxième thème abordés par le pape : la crise des migrants. Le pape François a demandé "à Dieu de "récompenser" ceux qui leur venaient en aide. "Je transmets d'abondantes bénédictions pour tous ceux, qui, simples particuliers et États, s'emploient avec générosité à secourir et accueillir les nombreux migrants et réfugiés [...], les aidant à s'intégrer" a d’abord expliqué le pape François.

Odon Vallet, spécialiste des religions, analyse l'année 2015 du pape François

Enfin, le dernier élément du discours du pape était axé sur le conflit en Cisjordanie. "Qu'Israéliens et Palestiniens puissent reprendre un dialogue direct et arriver à une entente qui permette aux deux peuples de vivre en harmonie, dépassant un conflit qui les a longuement opposés, avec de graves répercussions sur toute la région", a exhorté le pontife argentin.

Des affrontements ont récemment perturbé les fêtes de fin d’année dans la région. Jeudi, avant la messe de minuit dans l'église de la Nativité à Bethléem, la journée avait été marquée par trois nouvelles attaques contre des juifs, dont les assaillants palestiniens ont été abattus par les forces de l'ordre.

Le même jour, un Palestinien avait également été tué dans des heurts avec des soldats israéliens qui étaient entrés dans un camp de réfugiés pour procéder à des arrestations, ont annoncé des responsables locaux.

En trois mois, la vague de violence en Israël et dans les Territoires palestiniens ont coûté la vie à au moins 129 Palestiniens et 19 Israéliens selon l’AFP.

Avec AFP.

Première publication : 25/12/2015

  • FRANCE

    Fêtes de Noël : à Paris, les clients des grands magasins manquent à l'appel

    En savoir plus

  • CISJORDANIE

    Vidéo : à Bethléem, les violences affectent le tourisme de Noël

    En savoir plus

  • MESSE DE NOËL

    Le pape exhorte les chrétiens d'Orient à la "douceur" face aux violences

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)