Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Tajani : "Le référendum catalan est illégal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

EUROPE

Bruxelles : arrestation de deux personnes soupçonnées de préparer des attentats

© Emmanuel Dunand, AFP | Des policiers belges patrouillent au marché de Noël de Bruxelles, le 27 novembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/12/2015

La police belge a arrêté deux individus soupçonnés de fomenter des attaques terroristes à Bruxelles à l'occasion du réveillon du Nouvel An. Ces interpellations ont eu lieu après des perquisitions, sans lien avec les attentats de Paris.

Deux personnes soupçonnées de préparer des attentats à Bruxelles à l’occasion du réveillon du Nouvel An ont été arrêtées après des opérations de la police belge.

"L'enquête a permis de mettre en lumière des menaces sérieuses d'attentats qui viseraient plusieurs lieux emblématiques de Bruxelles et seraient commis durant les fêtes de fin d'année", a indiqué le parquet dans un communiqué.

Les explications de notre correspondante

Six interpellations ont été effectuées lors de perquisitions menées dimanche et lundi à Bruxelles, à Liège et dans une province voisine de la capitale belge. Deux personnes "ont été placées sous mandat d'arrêt : la première du chef de menaces d'attentats, de participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant et de recrutement en vue de commettre des infractions terroristes, comme auteur ou coauteur, et la seconde du chef de menaces d'attentats et de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou coauteur", a expliqué le parquet.

Quatre des personnes interrogées par les services de sécurité belges ont en revanche été remises en liberté. Les policiers ont par ailleurs saisi des vêtements militaires et des documents de propagande de l'organisation État islamique mais ni armes, ni explosifs.

Ces perquisitions n'avaient pas de liens avec les attaques meurtrières perpétrées à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre, a précisé le parquet. Les enquêtes sur les attentats parisiens, qui ont fait 130 morts, avaient mis en lumière les liens existant entre les auteurs de ces attaques et la Belgique.

Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser boulevard Voltaire, et Bilal Hadfi, auteur de l'un des attentats suicides près du stade de France, ont résidé en Belgique. Brahim Abdeslam et son frère Salah, toujours en fuite, ont habité à Molenbeek, quartier populaire de la capitale belge.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 29/12/2015

  • FRANCE

    Attentats de Paris : un neuvième suspect inculpé en Belgique

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Attentats de Paris : les cinq personnes interpellées à Bruxelles remises en liberté

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Belgique : la police déjoue une série d'attentats qui visait Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)