Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

Amériques

Cubains bloqués au Costa Rica : accord pour un transfert vers les États-Unis

© Ezequiel Becerra, AFP | Des réfugiés cubains à Costa Rica, le 26 novembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/12/2015

Un accord intergouvernemental a été conclu pour tenter de résoudre le problème des milliers de migrants cubains bloqués au Costa Rica. Un premier transfert vers les États-Unis doit avoir lieu en janvier.

La situation des migrants cubains bloqués au Costa Rica est en passe d’être réglée. À l'issue de discussions à Guatemala, les gouvernements des pays d'Amérique centrale et du Mexique ont trouvé un accord pour qu’ils puissent se rendre aux États-Unis. Un transfert d’un premier groupe de ces Cubains devrait intervenir en janvier.

Le ministère costaricain des Affaires étrangères a précisé que ces migrants cubains, qui sont entre 5 000 et 7 000 sur son territoire, voyageront "depuis le Costa Rica par voie aérienne jusqu'au Salvador", et de là traverseront en autocar les territoires du Guatemala et du Mexique pour arriver aux États-Unis, leur destination finale.

"Un drame humanitaire"

Ces milliers de Cubains, arrivés dans divers pays d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud afin de se rendre par la voie terrestre vers les États-Unis, sont restés bloqués au Costa Rica lorsque le Nicaragua a refusé en novembre dernier de les laisser franchir sa frontière et poursuivre leur route vers le nord.

Entre-temps, le Costa Rica a lui-même fermé le 18 décembre aux migrants cubains sa frontière avec son voisin du sud, le Panama, si bien que quelque 700 Cubains sont actuellement bloqués au poste frontière de Penas Blancas, du côté panaméen.

Le pape François a évoqué dimanche 27 décembre au Vatican, à l'issue de la prière de l'Angélus, la situation de ces migrants. "Ma pensée va en ce moment aux nombreux migrants cubains qui se trouvent en difficulté en Amérique centrale et dont certains sont victimes du trafic d'êtres humains. J'invite tous les pays de la région à renouveler avec générosité tous les efforts nécessaires pour trouver rapidement une solution à ce drame humanitaire", a-t-il déclaré.

Avec AFP

Première publication : 29/12/2015

  • DIPLOMATIE

    Cuba : l'Assemblée générale de l'ONU réclame la levée de l’embargo américain

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À l'ONU, Raul Castro demande la levée de l'embargo américain sur Cuba

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Le président colombien rencontre le chef des Farc à Cuba pour avancer vers la paix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)