Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 26 morts dans un attentat-suicide au Pakistan

© A Majeed, AFP | Un membre des forces de sécurité pakistanaises collecte des preuves sur les lieux de l'attentat, le 29 décembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/12/2015

Un attentat-suicide contre les bureaux d'un organisme gouvernemental à Mardan, dans le nord-ouest du Pakistan, a provoqué la mort d'au moins 26 personnes mardi. L'attaque a été revendiquée par une faction des Taliban.

Au moins 26 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées, mardi 29 décembre, lorsqu'un kamikaze taliban portant une bombe a foncé en moto sur les bureaux d'un organisme gouvernemental dans le nord-ouest du Pakistan.

Cette attaque visait une succursale de l'Institut national de l'état civil (Nadra) chargé de la délivrance des cartes d'identité à Mardan, ville de la province de Khyber Pakhtunkhwa.

"Un kamikaze conduisant une moto chargée d'explosifs a frappé les locaux du Nadra à Mardan où un grand nombre de personnes étaient en train de faire la queue", a décrit un policier sur place auprès de l’agence Reuters.

"J'étais en train de faire la queue pour renouveler ma carte d'identité lorsque j'ai entendu quelqu'un hurler Allah Akbar (Dieu est grand), puis j'ai été projeté par terre", a également raconté à l’AFP Nasir Khan, un ouvrier de 29 ans. "Quand la poussière est retombée et que je me suis levé, c'était comme si quelqu'un avait massacré tous les gens dans la queue : à la place des personnes qui patientaient, il y avait du sang et de la chair", a ajouté l’homme, lui-même blessé à la jambe droite.

Une revendication des Taliban

L’attentat a été revendiqué par Jamaat ur Ahrar, une faction des Taliban pakistanais dans un communiqué transmis par email, promettant aussi de continuer à s'en prendre aux institutions de l'État pakistanais "qui participent directement ou indirectement à cette guerre".

Le Pakistan mène actuellement une offensive contre les Taliban et d'autres groupes armés dans le nord-ouest du pays, le long de sa frontière avec l'Afghanistan.

Jamaat-ul-Ahrar a déjà revendiqué des dizaines d'attaques au Pakistan, dont un double attentat-suicide contre un meeting politique qui avait fait 16 morts en août, et un autre contre deux églises de Lahore en mars. Mais le niveau des violences a cependant baissé et 2015 pourrait être l'année la moins meurtrière depuis 2007, l'année où a émergé le mouvement taliban pakistanais.

Par ailleurs, dans la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du pays, un camion-citerne appartenant à des militaires a sauté sur une mine mardi, faisant un mort et deux blessés parmi les soldats, selon un porte-parole de l'armée. Toujours dans cette région, un soldat a également été tué et un autre blessé dans l'explosion d'un engin artisanal au passage de leur véhicule dans la ville de Turbat, selon la même source.
 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 30/12/2015

  • INDE - PAKISTAN

    Visite historique du Premier ministre indien au Pakistan, une première depuis 10 ans

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Pakistan : une usine s'effondre près de Lahore, une centaine de personnes coincées

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Vidéo : le Pakistan, l'un des pays le plus dangereux du monde pour les journalistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)