Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

LE DÉBAT

Banlieues en France : Macron annonce une "nouvelle méthode"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hubert Védrine : "L'objectif de Trump est de renverser le régime iranien"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hubert Védrine : "Le populisme c'est l'échec des élites"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

Amériques

États-Unis : un jeune homme inculpé pour un projet d'attaque au nom de l'EI

© Archives AFP | Le jeune homme a été identifié et interpellé grâce à des renseignements fournis par des indicateurs du FBI,

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2016

Un Américain de 25 ans prévoyant d'attaquer au nom du groupe État islamique un restaurant dans l'État de New York lors du Nouvel An a été inculpé. Le suspect a été interpellé grâce à des renseignements fournis par des indicateurs du FBI.

Un jeune homme de 25 ans a été inculpé, jeudi 31 décembre, pour un projet d'attaque pour la Saint-Sylvestre contre un restaurant dans l'État de New York au nom de l’organisation État islamique (EI), a indiqué le ministère américain de la Justice.

Emanuel Lutchman projetait d'attaquer pour le réveillon un bar-restaurant de Rochester et d'enlever un client de l'établissement, qu'il aurait ensuite exécuté, selon la plainte déposée contre lui par le procureur du district ouest de l'État de New York.

Faute de moyens, ce jeune musulman converti, qui souffre de troubles mentaux selon le ministère, ne disposait pas d'arme à feu mais d'un couteau et d'une machette. Ces armes avaient été achetées pour lui par un indicateur du FBI.

Emanuel Lutchman a été identifié et interpellé grâce à des renseignements fournis par des indicateurs du FBI, dont un qui avait gagné sa confiance en l'assurant qu'il participerait à l'attaque. Habitant Rochester, il était déjà connu de la justice depuis 2006 pour des affaires de droit commun, qui lui ont notamment valu une condamnation pour vol et cinq années en prison.

Prouver sa motivation

Il aurait été incité à agir par une personne indiquant se trouver en Syrie et appartenir au groupe EI. Ce contact aurait demandé au jeune homme, qui désirait rejoindre les rangs de l'EI en Syrie, de mener une attaque sur le territoire américain pour prouver sa motivation. Mercredi, Emanuel Lutchman s'est filmé en présence de l'indicateur qui devait l'accompagner, faisant allégeance à l'EI et revendiquant l'attaque prévue à Rochester.

Il a été inculpé pour "avoir tenté d'apporter un soutien matériel et des ressources à une organisation terroriste étrangère" et présenté à un juge jeudi, a précisé le ministère américain de la Justice (DoJ). Ce chef d'accusation est passible d'une peine de 20 ans d'emprisonnement et de 250 000 dollars d'amende.

Le 2 décembre, Syed Farook et Tashfeen Malik, un Américain et son épouse pakistanaise inspirés par l'EI, ont attaqué un établissement des services sanitaires du comté californien de San Bernardino, tuant 14 personnes. Ils ont ensuite été tués lors d'un échange de tirs avec la police. C'est le plus grave attentat commis aux États-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001.

Avec AFP

Première publication : 31/12/2015

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : les deux tueurs de San Bernardino "radicalisés depuis un bon moment", selon le FBI

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Tuerie de San Bernardino : Obama promet de "traquer les terroristes"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'EI attribue à deux de ses "partisans" la tuerie de San Bernardino

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)