Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

FRANCE FRANCE

Un homme fonce sur des militaires devant la grande mosquée de Valence

© Patrick Gardin, AFP | Des policiers français, vendredi 1er janvier 2016, se tiennent à côté du véhicule ayant foncé sur des militaires à proximité de la mosquée de Valence.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/01/2016

Des militaires postés devant la grande mosquée de Valence, commune du sud-est de la France, ont été la cible d'un conducteur, vendredi. Les soldats ont riposté et blessé l'auteur de l'attaque. Les motivations de l'assaillant restent inconnues.

Un homme a foncé, vendredi 1er janvier vers 15 h, sur quatre militaires français en faction devant une mosquée de Valence (Drôme), a annoncé le maire de la ville, Nicolas Daragon.

Le véhicule est revenu à la charge à deux reprises, et les militaires ont ouvert le feu au deuxième assaut, blessant l'attaquant à la jambe et au bras, a-t-il précisé sur iTELE.

L'un des quatre militaires est légèrement blessé à la jambe et un passant a "pris une balle perdue dans la jambe", a ajouté Nicolas Daragon, ajoutant que le procureur de la République s'était rendu sur place.

>> À lire sur France 24 : "Vœux de François Hollande : 'Nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme'"

Le conducteur a agi seul. "On a vu cette personne, elle est d'origine maghrébine", a déclaré Abdallah Dliouah, l'un des imams de la mosquée de cette commune du sud-est de la France.

À Valence, "le culte se passe de manière apaisée"

L'assaillant, dont la voiture était immatriculée en Savoie, "est hospitalisé et il reste à évaluer son état psychiatrique et ses motivations exactes", a déclaré Nicolas Daragon. "La police est en train d'essayer de déterminer son identité", a-t-il ajouté.

Vendredi soir, les motivations du conducteur restaient à éclaircir, mais son interrogatoire devrait permettre d'en savoir un peu plus sur les raisons de son geste.

"C'est vraiment un acte auquel on ne pouvait pas s'attendre, les quatre militaires étaient en faction devant une mosquée qui est une mosquée modérée et calme, entre deux prières où les fidèles affluaient", a poursuivi le maire de la ville.

Une vingtaine de militaires sont déployés en permanence à Valence où ils patrouillent entre les lieux de culte et les bâtiments des institutions locales dans le cadre de l'opération Sentinelle, a indiqué Nicolas Daragon.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 01/01/2016

  • FRANCE

    Vœux de François Hollande : "Nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme"

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Réveillon du Nouvel An sous haute sécurité à Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les forces de l'ordre mobilisées en nombre pour Noël en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)