Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Nuit du réveillon : l’EI soupçonné d’avoir planifié un attentat à Munich

© Christof Stache, AFP | Des policiers surveillent la gare centrale de Munich, le 1er janvier 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/01/2016

La police allemande a fermé jeudi soir deux gares à Munich, environ une heure avant minuit, à la suite d'une information d'un "pays ami" faisant état de la préparation d’un attentat par l'organisation de l'EI dans la capitale bavaroise.

L’organisation de l'État islamique (EI) est soupçonnée d'avoir voulu perpétrer un "attentat suicide" le soir de la Saint-Sylvestre à Munich, dans le sud de l'Allemagne, a indiqué vendredi 1er janvier, le ministre de l'Intérieur bavarois Joachim Herrmann lors d'une conférence de presse.

Selon le patron de la police de la capitale bavaroise, Hubertus Andrä, présent à ses côtés, un groupe de "cinq à sept" suspects avaient prévu de s’attaquer "vers minuit" à la gare centrale de Munich ou à celle de Pasing, à l'ouest de la ville. L'attaque était prévue par l'EI, ont indiqué les autorités allemandes lors de ce même point presse. Aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment.

Les deux gares ont été évacuées à temps, a précisé la police munichoise, appelant les gens en train de fêter la nouvelle année à ne pas se rassembler et à ne pas prendre les transports en commun. Elles ont rouvert quelques heures plus tard, la menace ne s'étant pas matérialisée.

Le ministre Joachim Herrmann a précisé que l’Allemagne avait été prévenue d'une possible attaque par un "pays ami", sans préciser lequel. Selon la presse allemande, il s'agirait des services de renseignement français. Les informations n'étaient "pas fiables à 100 %" mais n'ont pas pu être ignorées", a expliqué le ministre bavarois.

Des renforts policiers sont arrivés du sud de la Bavière et des unités spéciales ont également été déployées. Au total, quelque 550 policiers ont été déployés.

Selon un photographe de l'AFP, l'ambiance était plutôt calme à Munich, où plusieurs policiers étaient postés aux différentes entrées de la gare centrale. "Nous travaillons intensément à éclaircir la situation et enquêtons sur de possibles suspects", a ajouté la police sur Twitter.

Les célébrations du Nouvel An se font cette année sous haute surveillance partout dans le monde face aux risques terroristes. Il y a deux jours, la Belgique a annulé les célébrations de la Saint-Sylvestre à Bruxelles, en mettant en avant un projet d'attentat dans la capitale.

Avec AFP

Première publication : 01/01/2016

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : un jeune homme inculpé pour un projet d'attaque au nom de l'EI

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Attentats de Paris : une dixième personne inculpée à Bruxelles

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentats de Paris : les dernières révélations de l'enquête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)