Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

Asie - pacifique

Les forces afghanes mettent fin à un siège de 25 heures près d'un consulat indien

© Farshad Usyan, AFP | Des soldats des forces afghanes arrivent sur les lieux de l'opération pour briser le siège d'un bâtiment à Mazar-i-Sharif, le 4 janvier.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2016

Les forces afghanes ont mis fin lundi soir au siège d'un bâtiment proche du consulat indien à Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan. Tous les assaillants ont été tués.

Les forces afghanes ont pu mettre fin lundi 4 janvier au soir au siège, entamé 25 heures plus tôt, d'un bâtiment proche du consulat indien à Mazar-i-Sharif dans le nord de l'Afghanistan

"L'opération est terminée et tous les terroristes ont été tués", a indiqué Sayed Kamal Sadat, le chef de la police de la province de Balkh, dont Mazar-i-Sharif est le chef-lieu.

Dans la matinée, les forces afghanes avaient débuté leur opération destinée à reprendre la maison aux trois assaillants qui s'y étaient retranchés dimanche soir après avoir tenté, en vain, de prendre d'assaut le consulat d'Inde, situé à proximité.

Tout au long de la journée de lundi, les assaillants et les forces de l'ordre ont échangé des coups de feu et "un policier a été tué", selon Abdul Razaq Qaderi, chef-adjoint du département de la sécurité de Balkh.

En Inde, au même moment, s'achevait un assaut sanglant qui a duré tout le week-end contre une base militaire, revendiqué par un groupe pakistanais.

Ces deux attaques contre des intérêts indiens interviennent une dizaine de jours après une visite en Afghanistan puis au Pakistan du Premier ministre indien Narendra Modi, et semblent viser à mettre à mal les efforts de rapprochement de New Delhi avec Islamabad.

La situation sécuritaire en Afghanistan, déjà gravement mise à mal par une série d'attentats des Taliban, était encore fragilisée par deux attentats à la voiture piégée survenus lundi près de l'aéroport de Kaboul. Dans une première attaque, lundi matin, "seul le kamikaze a été tué", selon le ministère afghan de l'Intérieur.

Les Taliban n'ont pas revendiqué cet attentat. Ils ont en revanche endossé la responsabilité d'un second attentat au camion piégé qui a visé un complexe où sont basés des sous-traitants civils étrangers. Au moins 30 personnes ont été blessées, selon le ministère de la Santé.

Avec AFP et REUTERS

Première publication : 04/01/2016

  • INDE

    Une base militaire indienne attaquée par un groupe armé près du Pakistan

    En savoir plus

  • SÉISME

    Pakistan et Afghanistan : les secours progressent difficilement après le séisme

    En savoir plus

  • INDE

    Inde : au Gujarat, la révolte de la caste aisée des Patel contre les Intouchables

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)