Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Français disent oui à l'Europe"

En savoir plus

FRANCE

Un dieu assassin à la une d'un numéro spécial de "Charlie Hebdo"

© Capture d'écran | Un an après l'attentat contre "Charlie Hebdo", un numéro spécial sort ce mercredi.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2016

En mémoire de l'attentat du 7 janvier, "Charlie Hebdo" sort mercredi un numéro spécial avec en une un dieu barbu, armé d'une kalachnikov et couvert de sang, sous ce titre : "1 an après, l'assassin court toujours".

Un dieu barbu, une kalachnikov sur le dos et des habits tachés de sang : un numéro spécial de "Charlie Hebdo", sort cette semaine, mercredi 6 janvier, un an après les tragiques attentats contre la rédaction du journal satirique qui avaient coûté la vie à douze personnes.

Intitulé "1 an après, l'assassin court toujours", ce numéro comprendra un cahier de dessins des disparus - Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré - et des contributeurs extérieurs dont la ministre de la Culture Fleur Pellerin, ou encore des comédiennes  Isabelle Adjani, ou Juliette Binoche. Des intellectuels comme Élisabeth Badinter et la bangladaise Taslima Nasreen, ont également participé à l'élaboration de cette édition.

>> À lire sur France 24 : "L'humour à mort", le documentaire qui nous rappelle qui est Charlie

Ce numéro spécial devrait être tiré à environ un million d'exemplaires, dont des dizaines de milliers d'exemplaires expédiés à l'étranger.

© Capture d'écran

Le dessinateur Riss, patron du journal, grièvement blessé le 7 janvier, y signe un éditorial rageur pour défendre la laïcité et dénoncer les "fanatiques abrutis par le Coran" et "culs-bénits venus d'autres religions" qui avaient souhaité la mort du journal pour "oser rire du religieux".

Une semaine après les attaques, le 14 janvier 2015, les rescapés avaient sorti un "numéro des survivants" et Luz avait dessiné Mahomet en couverture sous le titre "Tout est pardonné". Il s'était arraché à 7,5 millions d'exemplaires dans le monde.

Avec AFP

Première publication : 04/01/2016

  • CINÉMA

    "L’Humour à mort" : le documentaire qui nous rappelle qui est Charlie

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Attentats de Paris en janvier : deux personnes placées en garde à vue

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    L'urgentiste Patrick Pelloux annonce à son tour son départ de "Charlie Hebdo"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)