Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

Amériques

Barack Obama annonce des décrets pour contrôler les ventes d'armes à feu

© Mandel Ngan, AFP | La question du contrôle des armes à feu provoque immanquablement une levée de boucliers dans le camp républicain.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2016

La Maison Blanche a dévoilé mardi des décrets visant à renforcer le contrôle des armes à feu. Ces dispositions devraient obliger notamment les vendeurs à davantage contrôler les antécédents psychiatriques des acheteurs.

Ému, parfois aux larmes, le président américain Barack Obama a annoncé mardi 5 janvier une série de décrets visant à renforcer le contrôle des armes à feu.

Évoquant les enfants abattus par un déséquilibré à l'école de Sandy Hook en décembre 2012, il a souligné la nécessité de "ressentir l'urgence" d'agir sur cette question aux États-Unis, où les fusillades sont devenues quotidiennes.

"Nous devons ressentir l'urgence absolue maintenant, car les gens meurent. Et les excuses constantes pour l'inaction ne marchent plus. Ne suffisent plus", a martelé le président Obama en citant Martin Luther King, lors d'un discours prononcé à la Maison Blanche. Il a également estimé que le lobby des armes ne peut pas prendre l'Amérique "en otage".

"Nous n'avons pas à accepter ça", a-t-il ajouté, en estimant que le Congrès, à majorité républicain et qui s'oppose fermement à toute modification de la législation en la matière, est lui tenu par ce lobby.

Court-circuiter le Congrès

L'initiative du président, à la portée pourtant limitée, suscite en Amérique une véritable tempête politique.

Assurant avoir le droit et l'écrasante majorité de la population de son côté, Obama a décidé de court-circuiter le Congrès en déclinant des décrets pour changer la donne sur cette question qu'il place au cœur de son dernier mandat.

Il a toutefois averti dès lundi que les mesures présentées ne suffiraient pas à prévenir des fusillades meurtrières ni des crimes violents, tout en estimant qu'elles pourraient néanmoins sauver des vies.

"Il s'agit non seulement de recommandations qui entrent complètement dans le champ de mon autorité légale (...) mais également (de dispositions) qui jouissent du soutien d'une majorité écrasante d'Américains, y compris des propriétaires d'armes", a déclaré Barack Obama lors d'une rencontre avec la ministre de la Justice, Loretta Lynch et d'autres conseillers.

Jeudi, le président participera à une émission de télévision sur CNN à 20h00 locales (vendredi 01h00 GMT) pendant laquelle il s'efforcera de gagner le soutien du public dans un pays où le lobby des armes à feu est très puissant, avant son discours sur l'état de l'Union le 12 janvier.

Barack Obama avait déjà tenté de renforcer les restrictions sur les ventes d'armes à feu après la tuerie de l'école primaire Sandy Hook (26 morts dont 20 enfants) à Newtown, dans le Connecticut, en décembre 2012, mais ses projets avaient été bloqués par le Congrès.

Le mois dernier, la fusillade de San Bernardino (14 morts), en Californie, commise par un couple de musulmans radicalisés vraisemblablement inspirés par l'organisation de l'État islamique a redonné de l'énergie à l'équipe présidentielle pour tenter à nouveau de légiférer, cette fois par décret.

Avec AFP et REUTERS
 

Première publication : 05/01/2016

  • ÉTATS-UNIS

    GunTV, une nouvelle chaîne américaine de téléachat consacrée aux armes

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Tuerie dans l'Oregon : Barack Obama empêtré dans la routine des fusillades

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Dans le Tennessee, un Américain de 11 ans inculpé pour l'assassinat d'une fillette de 8 ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)