Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Un an après les attentats de janvier, la France rend hommage aux victimes

© Place de la République, des fleurs, des bougies et des centaines de mots rendent hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Paris en 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2016

Un an après les attentats meurtriers de janvier contre la rédaction de Charlie Hebdo et contre l'Hyper Cacher, plusieurs cérémonies commémoratives sont organisées à Paris pour rendre hommage aux victimes du terrorisme.

Un an après les attentats sanglants contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, Paris se recueille pour rendre hommage aux victimes des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly. Trois plaques commémoratives sont dévoilées dans la capitale française, mardi 5 janvier, en présence de François Hollande et des familles des victimes. Ce geste marque le début d'une semaine de commémorations - officielles, intimes ou populaires - de tous les attentats commis durant l’année 2015.

Hollande dévoile la première plaque au siège de Charlie Hebdo

Deux premières plaques marqueront les lieux des attaques du 7 janvier. La première se trouve rue Nicolas-Appert, près du siège de la rédaction de Charlie Hebdo (où les frères Kouachi ont abattu 11 personnes). La deuxième est placée sur le boulevard Richard-Lenoir où un policier a été tué alors qu'il tentait de stopper les jihadistes dans leur fuite. Une troisième plaque commémorative est dévoilée à porte de Vincennes et dédiée aux trois clients et un employé de l’Hyper Cacher, tués deux jours plus tard sous les balles d'Amedy Coulibaly.

François Hollande dévoile la 2e plaque en hommage au policier tué à Paris

>> À lire sur France 24 : "L’Humour à mort" : le documentaire qui nous rappelle qui est Charlie

La maire de Paris Anne Hidalgo, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sont également présents pour ces hommages sobres et au caractère intime, à la demande des familles.

Une autre plaque à la mémoire de la policière municipale tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge (Hauts-de-Seine) doit être dévoilée samedi matin, également en présence du président de la République.

Un chêne du souvenir planté place de la République

Samedi, François Hollande se rendra porte de Vincennes devant les locaux du supermarché casher pour une autre cérémonie organisée cette fois-ci par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Ces cérémonies de commémoration se poursuivront dimanche place de la République pour un hommage populaire dédié tant aux victimes de janvier qu'à celles des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis (130 morts). Une plaque sera dévoilée au pied d'un "arbre du souvenir", un chêne de 10 mètres planté pour l'occasion au milieu de la place de la République, devenue depuis janvier le lieu symbolique des hommages rendus aux victimes.

Puis Johnny Hallyday, seul avec un guitariste, interprètera "Un dimanche de janvier", une chanson saluant la mobilisation populaire et notamment la "marche républicaine" géante du 11 janvier 2015 dans les rues de la capitale après les attentats.

Après un dépôt de gerbe devant la statue de la République, le chœur de l'armée française entonnera la Marseillaise qui mettra un terme à la cérémonie, retransmise pour le public environnant sur un écran géant. Les barrières seront ensuite enlevées pour que la population puisse accéder à l'esplanade.

Avec AFP

Première publication : 05/01/2016

  • CHARLIE HEBDO

    La nouvelle une de Charlie Hebdo enflamme les réseaux sociaux

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un dieu assassin à la une d'un numéro spécial de "Charlie Hebdo"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "L’Humour à mort" : le documentaire qui nous rappelle qui est Charlie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)