Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Economie

Twitter envisage d'en finir avec ses 140 caractères pour passer à 10 000

© Kimberly White, AFP | Jack Dorsey, le PDG de Twitter lors d'une conférence organisée par le magazine Vanity Fair.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2016

Exit les sacro-saints 140 caractères ? Jack Dorsey, le PDG de Twitter, a laissé croire, mardi, que le réseau social pouvait s'apprêter à laisser plus de place à ses membres pour s'exprimer.

La quête de Twitter pour croître plus vite peut-elle se résumer en 10 000 caractères ? Jack Dorsey, le PDG et co-fondateur du réseau social, qui peine à concquérir de nouveaux publics, semble y croire. À la suite de rumeurs dans la presse spécialisée, mardi 5 janvier, il a confirmé sur Twitter envisager de permettre aux utilisateurs d'écrire des messages plus longs que 140 caractères.

Jack Dorsey n'a pas évoqué un passage à 10 000 signes - c'est le site américain Re/Code qui l'affirme - mais parle simplement de la possibilité "d'avoir plus de texte". Un sacré changement de mentalité pour celui qui a, à l'origine, institué la limite des 140 caractères afin que les Tweets puissent être envoyés par SMS (limité à 160 caractères).

Plus d'utilisateurs ou plus de publicité ?

Pour la plupart des commentateurs, l'abandon de cette contrainte proviendrait de la volonté de séduire des nouveaux utilisateurs habitués à pouvoir s'étendre davantage sur d'autres réseaux sociaux.

Mais cet argument ne tient pas la route selon le site Slate et le quotidien britannique The Guardian. La longueur moyenne d'un message sur Facebook, par exemple, est de 65 caractères, rappelle le journal anglais. Il n'y aurait donc nul besoin d'apâter l'internaute avec la promesse de laisser libre court à ses tendances de romanciers.

Slate fait remarquer que Jack Dorsey n'a jamais dit que les tweets eux-mêmes pourraient excéder les 140 caractères. En fait, les deux médias pensent que Jack Dorsey ne vise pas forcément à élargir sa base d'utilisateurs avec cette évolution, mais plutôt à garder les abonnés plus longtemps sur le site.

Twitter s'apprêterait, d'après "The Guardian" et Slate, à introduire un nouveau format comme un billet de blog permettant d'écrire des textes plus longs. Le tweet servira simplement à créer un lien vers le billet de blog, hébergé sur Twitter. En clair, au lieu d'insérer des liens dans les Tweets vers des sites externes (comme France24.com/ ou d'autres), qui incitent les internautes à quitter Twitter vers d'autres cieux digitaux, cette nouveauté permettrait au réseau social de le garder dans son univers plus longtemps. Et plus un internaute reste longtemps sur un site, plus il a de valeur aux yeux des publicitaires puisqu'il a plus de chances d'être exposé à une annonce.

Première publication : 06/01/2016

  • TECHNOLOGIE

    Twitter teste l'affichage non-chronologique

    En savoir plus

  • INTERNET

    À la tête de Twitter, Jack Dorsey mène de front l'entrée en Bourse de Square

    En savoir plus

  • INTERNET

    Sur Twitter, les messages privés pourront dépasser les 140 signes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)