Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

SPORT

Michel Platini retire sa candidature à la présidence de la Fifa

© Valery Hache, AFP | Michel Platini a annoncé qu'il renonçait à la présidence de la Fifa.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2016

Michel Platini a annoncé qu'il renonçait à se présenter à la présidence de la Fifa. L'ex-favori du scrutin, suspendu huit ans de toute activité liée au football, a expliqué à L'Équipe qu'il n'avait "plus le temps ni les moyens" de faire campagne.

C'est un tournant majeur dans la campagne à la présidence de la Fifa. Dans un entretien à paraître vendredi dans le quotidien sportif L'Équipe, le Français Michel Platini annonce qu'il retire sa candidature à la tête de l'instance suprême du football. 

"Je ne me présenterai pas à la présidence de la Fifa. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n’ai plus le temps ni les moyens d’aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres", a expliqué Platini à L'Équipe

L'ex-patron de l'UEFA, l'instance dirigeante du football européen, a donc décidé de mettre fin de lui-même à un feuilleton politico-footballistique qui dure depuis la mi-octobre. À l'automne dernier, l'ouverture d'une enquête interne portant sur un paiement controversé effectué par l’ex-président de l’instance Sepp Blatter à l’endroit de l’ancien numéro 10 des Bleus avait défrayé la chronique.

Platini va se consacrer à sa défense

Ce versement de 1,8 million d’euros, effectué en 2011 pour une tâche supposément effectuée entre 1998 et 2002, aura finalement coûté très cher à l'ex-favori du scrutin. Le 21 décembre, après des semaines d'attente, la commission d'éthique de la Fifa a décidé de suspendre Platini et Blatter de toute activité liée au football pour une durée de huit ans. 

Michel Platini, qui clame sa bonne foi depuis le début de l'affaire, a expliqué à L'Équipe qu'il avait fait ce choix afin de pouvoir se consacrer exclusivement à sa défense dans les mois à venir. "En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense par rapport à un dossier où on ne parle plus de corruption, de falsification, où il n’y a plus rien", a-t-il déclaré.

Ce retrait n'est au final pas une surprise au vu de la tournure récente des événements. Dans la foulée de l'annonce de sa sanction, fin décembre, le Français avait annoncé qu’il allait interjeter appel auprès du Tribunal arbitral du sport. Une procédure qui devrait prendre plusieurs mois et qui l'aurait exclu de facto du scrutin présidentiel de la Fifa, prévu le 26 février prochain.

Première publication : 07/01/2016

  • RÉTROSPECTIVE

    Sports : succès, sexe, dopage et corruption… Revivez 2015 en images

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Fifa : suspension prolongée pour Valcke, qui pourrait écoper de neuf ans

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Fifa : le gouvernement français prend fait et cause pour Platini

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)