Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Pierre-Emerick Aubameyang désigné "joueur africain de l’année 2015"

© Puis Utomi Ekpei, AFP | Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang a été élu "joueur africain de l'année 2015".

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 08/01/2016

Il n’y aura pas de passe de cinq pour l’Ivoirien Yaya Touré. Le quadruple joueur africain de l’année a été devancé cette fois par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, "serial buteur" du Borussia Dortmund. Le Ghanéen André Ayew complète le podium.

Il aura fallu attendre six longues années pour qu’un attaquant soit de nouveau désigné "footballeur africain de l’année". Depuis l’ultime sacre du Camerounais Samuel Eto’o, en 2010, l’Ivoirien Yaya Touré avait brillamment assuré l’intérim en remportant à quatre reprises le prestigieux Glo-CAF Award décerné jeudi 7 janvier par la Confédération africaine de football, à Abuja au Nigeria.

Cette fois-ci, l’emblématique milieu de terrain a été battu. Et le lauréat 2016 du trophée n’est autre que le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, qui décroche, avec 143 points, la toute première distinction personnelle de sa jeune carrière. Yaya Touré, deuxième des votes (136 points), et le Ghanéen André Ayew, troisième (112 points), complètent le podium.

Une année faste pour "PEA"

Depuis les grandes années de l'Ivoirien Didier Drogba et du Camerounais Samuel Eto’o, le continent africain attendait l’avènement d’un nouveau "goleador". Et si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, 26 ans, n’a pas encore l’aura de ses deux prédécesseurs, force est de constater qu’il tutoie déjà les sommets en Europe.

Le buteur du Borussia Dortmund, qui avait connu un exercice 2014 particulièrement faste, a confirmé en 2015 qu’il était devenu l’un des tous meilleurs attaquants au monde. Il a conclu l’année civile avec 42 buts inscrits, au 7e rang européen, dans le sillage des Cristiano Ronaldo (55 buts), Lionel Messi (49 buts) et autres Luis Suarez (46 buts). En Allemagne, seul l’impressionnant Robert Lewandowski, avec 49 unités, a fait mieux que lui.

Autant dire qu’en ce début d’année 2016, "PEA" faisait figure de grand favori des Glo-CAF Awards. D’autant que l’ancien joueur de Saint-Étienne avait fini l’année en trombe : un statut de meilleur buteur actuel de la Bundesliga avec 18 buts inscrits et un total de 27 réalisations toutes compétitions confondues depuis la mi-août.

La Côte d'Ivoire et Hervé Renard honorés

Si le trophée du joueur africain de l’année cristallisait l’attention de la plupart des observateurs, d’autres distinctions étaient également décernées jeudi à Abuja. Le Tout Puissant Mazembe, club phare de la RD Congo, a notamment été désigné "club de l’année 2015". Une récompense logique, alors que le club a décroché la cinquième Ligue des champions de la CAF de son histoire en novembre dernier.

Tout aussi logique, la Côte d’Ivoire, victorieuse de la CAN-2015, a été sacrée "sélection nationale de l’année 2015", tandis que son désormais ex-sélectionneur, le Français Hervé Renard, a décroché quelques minutes plus tard le titre d'"entraîneur de l'année 2015".

Chez les femmes, le titre de "sélection nationale de l'année" a été remis au Cameroun, emmené par la jeune Gaëlle Enganamouit, élue pour sa part "joueuse de l'année". Elle s'était distinguée lors de la Coupe du monde féminine au Canada, à l'été 2015, en inscrivant un "hat-trick" lors de la large victoire des Camerounaise face à l'Équateur (6-0).

Le palmarès complet :

• Joueur africain de l’année

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

• Joueur africain évoluant en Afrique
Mbwana Aly Samatta (Tanzanie)

• Entraîneur de l’année
Hervé Renard (Côte d’Ivoire)

• Meilleur jeune de l'année
Victor Osimhen (Nigeria)

• Espoir de l'année
Etebo Oghenekaro (Nigeria)

• Joueuse de l’année
Gaëlle Enganamouit (Cameroun)

• Arbitre de l’année
Pape Bakary Gassama (Gambie)

• Légendes africaines
Charles Kumi Gyamfi (Ghana)
Samuel Mbappé Leppe (Cameroun)

• Sélection nationale masculine de l’année
Côte d’Ivoire

• Sélection nationale féminine de l’année
Cameroun

• Club de l’année
TP Mazembe (RD Congo)

Première publication : 07/01/2016

  • FOOTBALL

    Joueur africain de l’année 2015 : grande première pour Aubameyang ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Qui d'Aubameyang, Touré ou Ayew sera élu meilleur joueur africain ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mercato : Aubameyang à Dortmund, Anelka à West Bromwich

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)